Une plateforme SPS d’aide pour les soignants en souffrance

mardi 29 novembre 2016, par Bruno Benque

Le 2e Colloque national « Soigner les professionnels de santé rendus vulnérables – Optimiser le parcours de soins » est l’occasion de présenter les actions concrètes engagées par l’Association SPS pour la prise en charge des professionnels de santé rendus vulnérables et en souffrance. La plateforme d’appel nationale interprofessionnelle et les unités de soins dédiées et régionales pour un parcours de soins adapté y sera présentée.

De nombreux soignants sont en souffrance, l’actualité nous le rappelle chaque semaine, quand ce ne sont pas les mouvements de contestation de ces professionnels, unis pour retrouver de la qualité de vie au travail.

Un colloque dédié à l’accompagnement et les parcours de soins des professionnels de santé en souffrance

L’Association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) est peu connue au sein de la communauté soignante. Elle organise, ce 29 novembre 2016, son 2e Colloque national « Soigner les professionnels de santé rendus vulnérables – Optimiser le parcours de soins » à l’École du Val-de-Grâce à Paris Vème. Présidé par le Professeur Didier Sicard, président d’honneur du Comité Consultatif National d’Éthique, et animé par le Docteur Eric Henry, Président de SPS, il réunit 45 intervenants de tous bords impliqués dans le repérage, l’accompagnement et les parcours de soins des professionnels de santé en souffrance.

Un numéro d’appel unique pour orienter les soignants en souffrance

En amont de ce colloque, la SPS lance, ce 28 novembre 2016, une plateforme d’appel nationale, interprofessionnelle, indépendante, tenue au secret médical, offrant écoute psychologique, aide et orientation. Elle est dédiée aux professionnels de santé et permettra de répondre à l’urgence de ceux d’entre eux qui sont rendus vulnérables, Ils peuvent y avoir accès en composant le 0805 23 23 36, numéro vert accessible 24h sur 24. Les appelants pourront aussi accéder au site de la plateforme et aux applications mobiles pour pouvoir choisir et rappeler le même professionnel. La plateforme propose un accueil de premier niveau d’écoute, débouchant vers une orientation adaptée dans les cas simples ou un rappel immédiat par un de ses responsables pour les demandes plus spéciques.

La plateforme présentée en détail lors du colloque

Elle vise également à engager une prise en charge psychologique immédiate des soignants soumis à un choc émotionnel, par des psychologues spécialisés et expérimentés. Parmi les thèmes qui seront abordés lors du colloque, au cours duquel sera présentée l’étude Stéthos1 sur les attentes des professionnels de santé en souffrance psychologique, le fonctionnement de cette plateforme nationale sera détaillé. Les différents parcours pour soigner les professionnels de santé seront également abordés, de même que, en fin de session, un questionnement sur la réussite de la communication auprès de tous les professionnels de santé.

Un socle national commun décliné dans les régions

La plateforme va progressivement se structurer scientifquement en 2017, pour assurer une coordination globale des initiatives régionales existantes. Les écoutants formés pourront orienter les professionnels nécessitant une hospitalisation vers les différents services dédiés ou unités de prise en charge. Afin de donner à ces unités un socle minimal commun de fonctionnement, elles s’organiseront en réseau, selon un maillage territorial efficace, pour un partage d’expériences et une mutualisation des compétences. Le cahier des charges défini par la SPS instaure une unité par région au minimum, avec une capacité de 20 à 30 lits en moyenne. Les pathologies prises en charge cibleront des pathologies comme le burnout, la dépression, les addictions ou les troubles liés à des conflits interpersonnels, voire de harcèlement au sein d’établissements de soins.

Des pratiques dérivées des traitements en psychiatrie

Afin d’apporter une prise en charge de qualité à ces professionnels de santé, les traitements s’inspirent de ceux utilisés en milieu psychiatrique, à travers des approches médicamenteuses ou psychologiques et somatiques, mais aussi des séances d’activité physique adaptées, un accompagnement ergonomique et de éducation thérapeutique notamment. Les programmes de soins sont individualisés, d’une durée adaptée aux possibilités d’arrêt de travail du professionnel. Ils sont dispensés par des équipes expérimentées et formées, avec, pour chaque unité, un médecin coordonnateur.

Enfin, ce processus fera l’objet d’une évaluation des pratiques afin de mettre en œuvre pour assurer la qualité de la prise en charge dans l’ensemble des structures dédiées régionales.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus