Les hôpitaux vont pouvoir disposer de 300 millions d’euros supplémentaires

vendredi 15 mars 2019, par Bruno Benque

Après avoir dégelé le fonds de réserve en décembre 2018, la Ministre des Solidarités et de la Santé a décider de verser 300 millions d’euros aux établissements de Santé. Bien que cette décision réponde à une évolution économique favorable dans ce secteur, elle sonne comme un réel soutien aux professionnels hospitaliers.

Comme elle l’avait annoncé le 26 février 2019w/a>, la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a décidé de verser 300 millions d’euros aux établissements publics et privés de santé, en dotation complémentaire à l’exercice 2018.

Une évolution due à la baisse de l’activité hospitalière selon le Ministère

Cette mesure, si elle va dans le sens d’une amélioration de la qualité des soins et de la qualité de vie au travail des personnels hospitaliers - ces deux tendances liées l’une à l’autre -, ne comporte néanmoins pas de caractère trop risqué pour les finances publiques. Car les dernières données disponibles relatives à l’exercice 2018 indiquent que les dépenses d’assurance maladie ont moins progressé que l’Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) voté par le Parlement dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale. Cette évolution est due principalement à une évolution de l’activité hospitalière plus faible que prévue, selon le Ministère.

300 millions d’euros débloqués, après le dégel des fonds de réserve

Aussi la ministre a-t-elle décidé de verser ces fonds pour soutenir les établissements et contribuer ainsi à réduire leur déficit. Ces 300 millions d’euros s’ajoutent au dégel de 415 millions d’euros des fonds de réserve en décembre 2018, résultat de l’engagement et les efforts des professionnels hospitaliers aboutissant au respect de l’objectif de dépenses. La majeure partie de ces crédits, soit 235 millions d’euros, sera répartie entre l’ensemble des établissements ayant une activité de médecine, chirurgie, obstétrique (MCO) pour tenir compte de la progression modérée de leur activité en 2018. Cette manne permettra de réduire sensiblement le déficit, inégal selon les activité réalisées ou le mode de gouvernance, des établissements de santé.

Un soutien ministériel significatif aux établissements de Santé

En complément, le Ministère prévoit 65 millions d’euros qui seront reversés de manière ciblée pour accompagner les établissements les plus en difficulté et pour accélérer le financement de mesures prioritaires, parmi lesquelles l’intensification des actions de prévention et de dépistage pour lutter contre l’hépatite C (mesure phare du plan Priorité Prévention) et la généralisation du dispositif VigilanS, dispositif de soin innovant destiné à la prévention de la récidive suicidaire. Cette décision sonne comme un soutien significatif aux professionnels hospitaliers de la part de la Ministre et montre « son attachement à consolider les conditions de la confiance autour d’une régulation juste et équilibrée des dépenses d’assurance maladie », comme l’affirme le communiqué ministériel.

Elle a suscité, en tout cas, l’approbation des dirigeants des principales fédérations hospitalières, la FHF, la FEHAP et la FHP en tête. Nous voulons y voir le fruit des dernières réformes mises en place sur le champ de l’hospitalisation, en particulier la recherche de l’optimisation des moyens et la progression de l’ambulatoire notamment.

Bruno Benque
Rédacteur en chef
www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Cadre de santé, trouvez votre futur poste en quelques clics

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

FIL D'ACTU DES CHU avec reseau-chu.org

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus