Intrusion à la Pitié Salpêtrière : ce que l’on doit savoir...

jeudi 2 mai 2019, par Susie Bourquin

En marge du défilé du 1er mai, des dizaines de personnes ont fait irruption dans l’enceinte de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, au niveau de l’issue de secours donnant sur le service de réanimation. « Intrusion violente » selon la direction de l’établissement,« attaque » pour le ministre de l’Intérieur, simple « repli » de protection pour les manifestants, l’enquête évolue et fait la lumière sur les circonstances exactes des faits. Voilà ce que l’on doit en retenir aujourd’hui.

Mise à jour jeudi 2 mai 2019 15h15 : regardez les images de la tentative d’intrusion filmées depuis le service de réanimation. Ces nouvelles images permettent de mieux comprendre ce qui s’est passé : il semblerait qu’à la suite d’un mouvement de foule, des manifestants aient cherché à entrer dans l’enceinte du bâtiment, par un escalier extérieur donnant directement sur le service de réanimation. C’est là que le personnel soignant s’est interposé. Une seule personne cherche à forcer le passage mais dans l’ensemble, les manifestants semblent plutôt se réfugier à cet endroit, sans volonté de nuire.

Rappel des faits

Que s’est-il passé à la Pitié Salpêtrière ? En marge du défilé du 1er mai, mercredi, à Paris, des dizaines de manifestants se sont introduits dans l’enceinte de cet hôpital de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) situé 47-83, boulevard de l’Hôpital, dans le 13e arrondissement de Paris et certains d’entre eux ont tenté de forcer la porte de l’issue de secours du service de réanimation chirurgicale, a dénoncé la direction de l’établissement qui évoque une intrusion violente.

Pour pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital, les manifestants ne seraient pas passés par la porte principale mais par l’entrée du Crous, un peu plus haut sur le boulevard. C’est en tout cas ce qu’a expliqué le professeur Mathieu Raux, du service réanimation de l’hôpital, de permanence mercredi 1er mai, à BFMTV : Une vingtaine de manifestants ont essayé de pénétrer dans le service de réanimation par l’issue de secours, alors même que du personnel était de l’autre côté en train de leur faire signe de ne pas le faire. Un service de réanimation est un service dans lequel se trouve des patients en état fragile puisque leur vie est menacée, ils ont besoin de repos et de calme. Les personnels, craignant une menace pour eux et pour les patients, ont protégé le service en tenant la porte de l’issue de secours fermée le temps que les forces de l’ordre interviennent.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Susie BOURQUIN
Journaliste
susie.bourquin@infirmiers.com
@SusieBourquin


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

AS-espace-retraite_CGOS_300x250_MAI.gif

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus