Hôpital : le plan de sauvetage de la dernière chance

lundi 25 novembre 2019, par Bernadette Fabregas

Sauver l’hôpital, redonner espoir et confiance à des professionnels de santé qui, en lutte depuis des mois, ne savent plus d’où viendra leur salut. Le Troisième plan, plan de la dernière chance pour sauver le service public hospitalier, est-il à la hauteur des attentes pour contenir la « vague blanche » qui a déferlé la semaine dernière dans le pays et pourrait se reformer prochainement ? Si, pour l’exécutif, les demandes de l’hôpital sont « légitimes », reste à savoir si cet ultime plan qui dégage 1.5 milliard d’euros supplémentaire pour le budget des hôpitaux sur 3 ans, sera suffisant pour atténuer le mouvement social, et ainsi éviter la convergence des mécontentements en décembre. Revue de détails des principales mesures annoncées et premières réactions...

Dans toute la France, les médecins hospitaliers, les infirmiers et les aides-soignants nous disent que l’hôpital décroche, et que l’horizon des réformes portées pour 2022 ne peut pas être la seule réponse, a souligné d’emblée le Premier ministre Edouard Philippe, dévoilant son nouveau plan d’investissement pour l’hôpital public, nouveau volet de « Ma Santé 2022 ». Agnès Buzyn n’a pas dit autre chose, rappelant à son tour que la situation de l’hôpital implique que nous apportions des solutions supplémentaires pour répondre aux problématiques qui ne peuvent pas attendre. Nous devons investir plus fortement dans l’hôpital public car il doit rester un des piliers de notre système de santé. Nous devons rapidement renforcer l’attractivité des métiers de l’hôpital, redonner aux soignants les conditions de travail nécessaire à la réalisation de leurs missions et permettre à l’hôpital d’investir dans le présent et pour l’avenir. Edouard Philippe l’a martelé, nous portons tous en nous cette part d’histoire intime qui nous lie à nos médecins, nos infirmier(e)s et nos aides-soignants et qui nous oblige. Nous savons tous ce que nous devons à l’hôpital public.

Ainsi, pour accompagner l’hôpital dans les transformations qu’il engage avec « Ma Santé 2022 » et faciliter son fonctionnement au quotidien, le Gouvernement souhaite investir pour l’hôpital dans le prolongement du pacte de refondation des urgences. Des moyens considérables selon Edouard Philippe qui visent à redonner de l’oxygène à la communauté des soignants, à l’heure, où, rappelons-le, la crise hospitalière, profonde et douloureuse, sévit depuis plus de huit mois maintenant.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Bernadette Fabregas
Rédactrice en chef Infirmiers.com
bernadette.fabregas@infirmiers.com
@FabregasBern


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus