Grand débat national : les français ont répondu à l’enquête de la FHF

mardi 19 mars 2019, par Bruno Benque

Les résultats du sondage FHF-IPSOS sur les questions de Santé, proposé aux français dans le cadre du Grand débat national, ont, sans surprise montré leur attachement à la crise de l’hôpital et à la qualité de leur parcours de soins. Alors qu’ils avouent abuser des services d’urgences, ils ont également suggéré de réformer un système de Santé qu’ils méconnaissent et son financement qu’ils jugent très complexe.

Dans la mouvance du Grand débat national qui occupe la population française depuis quelques mois, la Fédération Hospitalière de France y est allée de son sondage, piloté par l’IPSOS, sur les questions de Santé. Les résultats, qui viennent d’être publiés, font état de cinq groupes de contributions que les répondants souhaitent voir prises en compte dans le débat.

L’hôpital en danger dans tous les territoires

Pour les Français, l’accès à de bons établissements de santé est, juste après l’éducation, la condition essentielle d’égalité des chances dans la vie. Pour 84% d’entre eux en effet,, l’accès à de bons établissements de santé est le second critère le plus important pour assurer à chaque individu une égalité des chances dans la vie, juste derrière l’accès à de bons établissements scolaires (88%). Ils estiment en outre à 88% que l’hôpital est aujourd’hui « en danger », et ce dans l’ensemble des territoires. L’inquiétude est également significative concernant les problématiques en lien avec la perte d’autonomie.

La seconde thématique développée, l’accès aux soins ainsi que l’obtention de rendez-vous de consultations de spécialistes, les français remarquent de réelles tensions engendrées notamment par l’éloignement géographique des infrastructures et des professionnels de santé. Ils se consid§rent pajoritairement au maximum de ce qu’ils peuvent accepter sue ce champ.

De nombreux passages aux urgences pour raisons inadéquates

La crise des urgences a, bien entendu, fait l’objet des questions de l’IPSOS à l’occasion de cette enquête. Nombreux sont les répondants qui ont concédé avoir eu recours aux services des urgences, pour des problèmes de Santé peu graves, plus de 40% pour des raisons inadéquates, parmi lesquelles la difficulté d’obtention de RDV, le refus de prise en charge, la facilité et la praticité, ou la réalisation de l’ensemble des examens. 29% d’entre eux avouent y être allés au cours de la dernière année.

Le fonctionnement du système de santé français n’est, en outre, pas bien compris par 70% des français. Et son financement est un sujet qui leur semble encore plus complexe puisque 86% d’entre eux avouent ne pas savoir à quoi les différentes cotisations (sociales, CSG, mutuelle, etc.) servent et qu’ils considèrent à 56% contribuer plus qu’ils ne bénéficient du système de santé. Cela peut avoir une relation avec leur consommation des services d’urgences.

Les français critiquent un système de Santé qu’ils méconnaissent

Mais, bien qu’ils ne comprennent pas bien le fonctionnement de leur système de Santé, les français demandent tout de même une réorganisation de la gouvernance nationale et davantage de concertation. Ainsi, pour améliorer le fonctionnement de l’hôpital public, ils estiment à 87% qu’il faut en priorité plus de personnels et à 77% plus de budget. Les praticiens ne sont pas épargnés dans leurs réponses, 84% d’entre eux demandant l’obligation pour eux de s’implanter dans certains territoires lors de leurs premières années d’exercice pour les répartir plus équitablement. Quant à leur parcours de soins, les Français voudraient à 88% une mise en place d’indicateurs permettant d’identifier les problèmes rencontrés par les patients. Sur le thème des réformes enfin, les demandes concernent les effectifs à 34% et plus spécifiquement dans les hôpitaux à 25%.

Selon la FHF, cette enquête auprès des Français donne plus de pertinence aux orientations qu’elle a suggéré de suivre dans les 14 propositions qu’elle a formulées pour transformer le système de Santé. Il ressort de cette consultation, néanmoins, que les français ne sont pas encore sensibilisés au véritable coût de la Santé et des devoirs des patients envers un système de moins en moins pérenne.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus