Carnets de Santé : un taux record de professionnels de Santé insatisfaits

mercredi 3 juillet 2019, par Bruno Benque

Le 6ème « Carnet de santé des Français et des personnels de santé et hospitaliers » apportent deux enseignements majeurs. Tout d’abord, la majorité des français soutient le mouvement de grève des services d’urgences. Ensuite, le taux de personnels de Santé insatisfaits de leur travail atteint un niveau record. Et la situation ne semble pas près de s’améliorer, notamment sous l’effet des conditions environnementales...

Pour la 6ème vague de son baromètre « Carnet de santé des Français et des personnels de santé et hospitaliers », la MNH a commandé un sondage à Odoxa en ciblant la crise des urgences.

La majorité des français soutient le mouvement de grève des personnels des urgences

Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 997 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par Internet les 12 et 13 juin 2019, et de de 976 professionnels de santé (dont 911 exerçant à l’hôpital), interrogés par Internet du 7 au 14 juin 2019. Ces derniers étaient représentés par 525 infirmiers, 261 aides-soignants, 149 cadres de santé ou personnels administratifs, ainsi que 41 autres professionnels en santé.

Il en ressort le résultat somme toute étonnant d’un soutient total, inédit et inconditionnel des français envers les personnels des urgences dans leur action de porter leurs revendication sur la place publique en faisant grève. 92% des Français en effet soutiennent le mouvement, ce qui est très significatif, un taux qui passe à 96% pour le panel de professionnels de Santé.

Le mea culpa des français quant à leur « assiduité aux urgences »

Une des causes de cette crise, nous le savons, est l’abondance de passages aux urgences pour des affections de type « bobologie ». Les français en sont désormais conscients, semble-t-il, puisque 29% d’entre eux avoue faire partie des premiers responsables de cette situation. Ils affirment en effet s’être déjà rendus dans des services d’urgences pour de « mauvaises » raisons, notamment par confort ou par facilité ou, pour 10% d’entre eux, pour ne pas avancer des frais.

Un taux record de professionnels de Santé insatisfaits de leur travail

Dans une seconde partie de l’étude, les personnels hospitaliers sont interrogés sur leur état de Santé. Et force est de constater que la situation ne s’arrange pas puisque 36% d’entre eux déclarent faire l’objet d’une Santé physique dégradée contre 23% pour la population générale. Les résultats sont pires pour leur Santé mentale, avec 54% des sondés insatisfaits de leur travail, un record de ces dernières années, alors que la population générale est à 75% satisfaite sur ce champ. Ce ressenti se manifeste principalement chez les infirmiers (56%) et les aide-soignants (60%), ce qui correspond à la tendance observée sur le terrain.

La situation ne devrait, de plus pas s’améliorer puisque les différentes mesures prise par le gouvernement et les tutelles n’agiront sur les professionnels que dans un futur plus ou moins lointain et que les conditions environnementales, notamment climatiques, annoncent un surcroît de patients, principalement dans les services d’urgences.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus