Attentats de Paris : l’EFS appelle à ne pas relâcher la mobilisation

jeudi 19 novembre 2015, par Gwen Hight

Après les attentats survenus le 13 novembre 2015 à Paris, partout en France, et ce dès le lendemain, la population a tenu à exprimer sa solidarité en donnant son sang. A un point tel que l’Établissement français du sang (EFS) a dû demander à certains de reporter leur démarche de quelques jours. Comment l’EFS a-t-il géré cet afflux de donneurs ? Que s’est-il passé sur le terrain ? Qu’en est-il de cette mobilisation cinq jours après les attentats ? Le Docteur Michelle Villemur, médecin responsable des collectes, répond à nos questions.

JPEG - 22 ko

Après l’effroi, l’action. La solidarité. C’est en effet le désir d’aider qui a incité 9 474 personnes à proposer volontairement leur sang au lendemain des attentats à Paris. Partout en France, les candidats aux dons ont donc afflué dans les lieux de collectes samedi dernier. Parmi eux, 8 214 personnes ont pu donner leur sang et 1 303 étaient de nouveaux donneurs (soit 27,3%), rapporte l’Établissement français du sang (EFS). Lire la suite dans infirmiers.com...

Gwen Hight
Journaliste infirmiers.com
gwen.hight@infirmiers.com


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus