L’urgence d’un plan contre le cancer : Le rapport de la commission d’orientation

samedi 25 janvier 2003, par Frédéric Rufin

Le Président de la République a désigné la lutte contre le cancer parmi les trois chantiers prioritaires de son quinquennat.

Le ministère de la Santé, de la famille et des personnes handicapées et le ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles technologies ont été chargés de piloter la préparation et la mise en œuvre de ce chantier avec les autres ministères concernés.

A la demande de M. Jean-François Mattei et de Mme Claudie Haigneré, une commission d’orientation sur le cancer a été mise en place le 9 septembre, sous la présidence du Pr. Lucien Abenhaim, directeur Général de la Santé et la vice-présidence du Pr. Daniel Louvard, directeur de la section recherche de l’Institut Curie (Paris).

La commission a reçu pour mission d’identifier les orientations et les mesures dont notre pays a besoin pour résoudre l’immense problème de santé publique posé par le cancer.

A partir d’un état des lieux des forces et faiblesses de l’organisation de la lutte contre le cancer en France, cette commission a été chargée de formuler des propositions concrètes et chiffrées permettant l’amélioration du dispositif existant, dans les domaines suivants : prévention, information et dépistage, organisation et fonctionnement du système de soins, prise en charge globale des besoins intégrant les problèmes sociaux ou psychologiques des patients et de leur famille ainsi que la politique de recherche tant fondamentale que clinique et épidémiologique.

La commission rend aujourd’hui publiques les conclusions de ses travaux. Ce rapport dresse un état des lieux complet de la situation du cancer en France et présente des propositions
pour orienter la lutte contre le cancer.

Ce rapport, remis le 16 janvier 2003, servira de base aux ministres, après une large consultation, afin que le gouvernement soumette un plan national de lutte contre le cancer au Président de la République.

Les 10 constats principaux de la Commission

1. Une augmentation considérable de l’incidence et de la prévalence des cancers dans les 20 dernières années.

2. La France a la plus mauvaise mortalité prématurée d’Europe due au cancer, du fait de l’exposition aux facteurs de risque (tabac, alcool, risques professionnels) et de la faiblesse de la prévention

3. Le diagnostic précoce et le dépistage individuel des cancers est en France très accessible mais il existe des disparités dans le recours.

4. Aujourd’hui, la médecine et la chirurgie permettent de guérir 50% des cancers. La survie à la suite d’un cancer est en France une des meilleures d’Europe, du fait de l’accessibilité de notre système de soins. Mais il existe une très grande dispersion dans l’administration des soins et une inégalité dans leur qualité.

5. L’accès aux moyens diagnostiques et technologiques reste insuffisant.

6. L’accès aux médicaments anti-cancéreux innovants est de manière générale un des meilleurs d’Europe, mais il existe des disparités de prise en charge.

7. L’accès aux soins de soutien est insuffisant pour la prise en charge psychologique et d’autres soins complémentaires, bien qu’il s’améliore grandement pour la douleur et les soins palliatifs.

8. Les malades cancéreux font face à des difficultés d’insertion sociale, en particulier les jeunes.

9. Bien que disposant d’une recherche d’excellente qualité, l’effort de recherche publique sur le cancer est très insuffisant

10. La démographie des médecins actifs en cancérologie fait face à des problèmes d’insuffisance quantitative et de reconnaissance qualitative.

Les 10 + 1 propositions principales de la Commission

1. Améliorer le système d’information épidémiologique.

2. Renforcer la politique de prévention des cancers notamment en comblant la grande déficience de l’action locale :
- Créer les moyens d’une véritable action de prévention de terrain en matière de cancer
- Déclarer la guerre au tabac
- Impliquer les médecins généralistes, véritables acteurs de santé publique de proximité, dans les actions contre le tabagisme et la consommation excessive d’alcool
- Revoir le rôle de la médecine scolaire ; la placer sous double tutelle santé et éducation
- Renforcer la lutte contre les cancers professionnels et environnementaux
- Poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie alcool du ministère de la santé avec des moyens renforcés sur les aspects pertinents pour le cancer
- Continuer la mise en place du Programme national nutrition santé (PNNS) dans toutes ses dimensions

3. Favoriser la diffusion du dépistage en impliquant les médecins libéraux.

4. Améliorer la qualité du système de soins par des mesures structurelles fortes :
- Renforcer la qualité des soins
- Coordonner les soins
- Renforcer les effectifs des soignants qui dispensent des soins spécifiques en cancérologie et ceci dans tous les secteurs d’hospitalisation
- Soutenir les disciplines s’adressant aux plus fragiles
- Favoriser des mesures adaptées à la situation des DOM et TOM

5. Refondre le système de valorisation financière de la prise en charge du cancer, dans le public comme dans le privé, en ville et à l’hôpital.

6. Améliorer la disponibilité de moyens diagnostiques et thérapeutiques.

7. Développer les actions de support et d’information des patients

8. Favoriser l’insertion sociale des patients et soutenir les associations.

9. Développer de façon exceptionnelle la recherche sur le cancer.

10. Reformer la démographie des professions de santé actives en cancérologie.

11. Une proposition structurante : l’Institut National du Cancer

La Commission propose la création d’un Institut National du Cancer (INC) qui aurait 5 missions principales :
1. Mission Recherche
2. Mission d’expertise
3. Mission d’observation et évaluation
4. Mission d’information du public
5. Mission Europe

- Cliquez pour consulter le rapport de la commission d’orientation sur le cancer sur le site du Ministère


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus