Stratégies managériales face au technostress lié aux TIC

mercredi 25 août 2021, par Bruno Benque

Dans un environnement sanitaire toujours plus envahi par les technologies de l’information et de la communication, les managers sont souvent confrontés à une nouvelle forme de stress. Des chercheurs en management ont examiné les comportements adaptatifs de ces derniers face à ce technostress. Dans une étude récente, ils ont identifié des stratégies centrées sur l’émotion positive dans la posture de la majorité d’entre eux.


Une étude française pilotée par Min Feng – Toulouse School of Management – et Driss Barazzouk – Laboratoire de recherche en management, Université de Versailles St-Quentin en yvelines - a examiné les comportements adaptatifs des managers dans la lutte contre le technostress dans l’environnement des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Étude sur le stress des managers lié aux technologies de l’information et de la communication

À première vue, cet environnement ne semble pas correspondre au microcosme hospitalier en particulier, sanitaire et médicosocial en général. Et pourtant ces entreprises utilisent les échanges, la coordination, la coopération et les communications entre les employés et les managers comme stratégies pour faire face à des situations complexes et stressantes. Tiens, tiens, ça nous rappelle quelque chose en effet !

Ces stratégies sont communiquées aux managers en tant que stratégies adaptatives adéquates et opérationnelles, et les employés les appliquent ensuite. Pour étudier ces interactions, les chercheurs se sont basés sur la théorie sociotechnique, qui est « une approche de la conception organisationnelle complexe du travail qui reconnaît l’interaction entre les personnes et la technologie sur le lieu de travail » (Hughes et al. 2017), entre autres. Ils ont abordé également les théories relatives aux interactions entre tous les éléments d’un système qui contribuent à façonner l’ensemble » (Sadok et Bednar 2017). Mais ils ont remarqué que la situation des managers était peu étudiée dans ce cas de figure. Ils se sont donc concentrés sur ces derniers pour combler cette lacune dans la littérature.

Stratégies adaptatives dans les interactions entre managers et subordonnés Quelles stratégies adaptatives adoptent-ils pour gérer les niveaux de technostress dans un environnement interactionnel ? Et quels types de posture choisissent-ils, étant donné le type d’adaptation identifié ? L’étude a été menée dans le contexte de la gestion des TIC en utilisant les concepts d’« interdépendance et d’échanges entre les leaders et les subordonnés », les seconds influançant les premiers, de surcharge d’informations et de stress technologique affectant les managers. Michel Crozier nous l’a appris dans l’Acteur et le Système notamment, les processus utilisés par les managers et les employés pour développer diverses interdépendances comportementales dans leurs rôles respectifs font appel aux petits jeux de pouvoir entre eux, ce que ne manquent pas de souligner les auteurs de l’étude.

Comportements centrés sur le problème ou sur l’émotion

Mais pour exprimer les relations différentielles découlant des restrictions de ressources au sein d’une entreprise, les chercheurs évoquent Dansereau et al. (1975)<:a> qui ont utilisé l’approche de la liaison dyade verticale, une théorie qui traite des relations individuelles et dyadiques formées entre les managers et leurs subordonnés. Ils ont mené, à partir de là, une étude de cas multiples empiriques pour identifier les différents types de stratégies d’adaptation, les interactions des éléments de cette dyade pouvant aider les managers à faire face aux effets négatifs du technostress. Ils ont ainsi identifié des stratégies centrées sur le problème, par planification, par suppression des activités concurrentes ou par adaptation à la contrainte, ainsi que d’autres centrées sur l’émotion, par recherche de soutien émotionnel ou social, réinterprétation positive, acceptation, déni ou utilisation de la religion.

Utiliser les émotions positives pour diminuer le technostress

Cette étude a identifié neuf stratégies d’adaptation par lesquelles les managers choisissent des comportements adaptatifs pour faire face au technostress, certains ne s’intéressant qu’à l’aspect émotionnel. Les émotions positives semblent en effet apporter des résultats favorables et peuvent diminuer le technostress tandis que les négatives ne conduisent ni à une baisse du technostress ni à une augmentation des performances. Les chercheurs ajoutent que les interactions à travers le développement professionnel et la confiance mutuelle sont axées sur les problèmes et les émotions, contrairement à la valorisation professionnelle par compensation financière et morale. Et si ces dernières sont très importantes parmi les critères de qualité de vie au travail, cette étude a permis, selon eux, de référencer les comportements et décisions les plus pertinents, souvent basés, donc, sur l’émotion, face technostress liés aux TIC.

Et comme les TIC sont de plus en plus présents dans nos environnements sanitaires, cette étude pourrait figurer parmi les sources documentaires utiles aux managers de Santé modernes.

Bruno Benque
Rédacteur en chef
www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus