Recherche sur la mesure du stress en soins intensifs

mercredi 18 août 2021, par Bruno Benque

Pour tenter de créer un outil d’évaluation du stress chez les professionnels de Santé en soins intensifs, un travail de recherche international a étudié leurs propos sur ce thème dans quatre pays. Il en résulte un panel de six groupes de critères sur lesquels agir pour combattre le burn-out dans cette frange de population. Ce processus de mesure permet notamment de s’affranchir des langues, cultures ou systèmes de santé de chaque pays pour une évaluation homogène. Un outil sur lequel les managers pourraient bien s’appuyer pour améliorer la qualité de vie au travail de leur équipe.

L’environnement des unités de soins intensifs - ou de soins critiques comme le langage médiatique le qualifie parfois - est reconnu comme stressant pour les professionnels qui les font fonctionner. Cette situation est d’autant plus marquée, depuis plus d’un an que le COVID-19 est responsable d’un flux inhabituel de patients au sein de ces services de soins.

Création d’un outil d’évaluation du stress des professionnels en soins intensifs

Ce contexte a un impact sur la santé de ces professionnels mais aussi sur la qualité de leur vie personnelle et professionnelle, des répercussions qui n’ont jamais été précisément mesurées, faute de disposer d’un outil validé et adapté à cette évaluation. Les facteurs de stress spécifiques perçus par les professionnels de santé en réanimation sont dans ce cas, ce qu’une étude internationale pilotée par le Pr Alexandra Laurent, Professeure de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Bourgogne, cherche à améliorer, en essayant de construire et de valider en trois langues une échelle de stress perçus plus spécifique aux unités de soins intensifs (USI). Avec une prévalence du burn-out en réanimation de 25 à 45 %, l’évaluation des facteurs de stress en vue de préserver et de soutenir la santé mentale des professionnels s’avère dès lors essentielle.

Des facteurs de stress génériques et spécifiques dans 4 pays différents

Ce travail présente donc la construction et la validation, dans un large éventail de professionnels de soins intensifs, de l’échelle des facteurs de stress perçus dans les unités de soins intensifs (PS-ICU), une mesure explorant à la fois les facteurs de stress spécifiques et génériques, dans différentes langues, ce qui permet d’effectuer des comparaisons entre plusieurs pays. Il s’est déroulé en trois phases successives entre 2016 et 2019. Il s’agissait tout d’abord d’identifier des facteurs de stress dans les propos et le phrasé de 165 infirmiers et médecins de 4 pays (Canada, France, Italie et Espagne). Cette première phase a permis de mettre en lumière 99 facteurs de stress, dont ceux communs à la plupart des professions de la santé - appelés génériques -, ainsi que des facteurs de stress plus spécifiques aux professionnels de l’USI - appelés spécifiques-.

Des analyses factorielles qui permettent de dégager six groupes de critères

La seconde phase a consisté en l’élaboration et la sélection d’items par un panel d’experts interdisciplinaires pour construire une version provisoire des 99 critères à mettre en place dans l’échelle de mesure. Cette version a été pré‐testée auprès de 70 professionnels dans les 4 pays, après quoi les chercheurs ont sélectionné 50 items pertinents. La troisième et dernière phase a fait l’objet de tests de validité de l’échelle chez 497 professionnels de santé en soins intensifs. Les analyses factorielles ont ainsi identifié six groupes de critères : l’inadéquation avec les familles et le fonctionnement organisationnel ; la charge émotionnelle liée au patient et à la famille ; les situations complexes/à risque et les problèmes liés aux compétences ; les problèmes de charge de travail et de gestion des ressources humaines ; les difficultés liées au travail en équipe ; et enfin les situations de soins sous-optimales.

Une échelle de valeurs comparée à d’autres outils d’évaluation

Les corrélations de l’échelle PS-ICU ainsi créée avec une mesure générique des facteurs de stress - le Job Content Questionnaire - ont testé sa validité convergente. En pratique, les analyses de régression multiple ont estimé si chaque facteur de stress mesuré par PS-ICU était associé aux trois dimensions du burn-out, tout en contrôlant les effets des cinq autres facteurs de stress. Si différents modèles de résultats émergeaient pour chaque facteur de stress PS-ICU, cela établirait la pertinence de leur différenciation. D’autre part, les corrélations avec le Maslach Burnout Inventory-HSS ont examiné sa validité concurrente et le modèle a été testé avec des coefficients de corrélation intraclasse.

Un processus permettant de s’affranchir des langues, cultures ou systèmes de santé

Les chercheurs ont conclu des résultats de cette étude que les facteurs de stress perçus dans les unités de soins intensifs (PS-ICU) ont de bonnes propriétés psychométriques dans tous les pays. Ils ont éprouvé les six grandes dimensions couvrant les facteurs de stress génériques ou spécifiques aux soins intensifs et ont permis ainsi d’identifier les situations de travail susceptibles de générer des niveaux élevés de stress aux niveaux individuel et collectif. Ils considèrent ce processus de construction et de validation interculturelles comme susceptible de réduire la probabilité que les résultats dépendent de la langue, de la culture et du système de santé d’un pays particulier. La force de l’échelle est donc qu’elle peut être utilisée par un large éventail de professionnels de différents horizons culturels, ce qui facilite les comparaisons entre les pays. ils concluent toutefois en émettant l’hypothèse que davantage d’études seront nécessaires pour proposer des scores par pays pour tenir compte du poids des normes culturelles.

Il s’agit en tout cas d’un outil qui permettra la mise en place d’actions correctives ciblées sur lesquelles la recherche interventionnelle pourra s’appuyer et que les managers de Santé pourraient utiliser dans le cadre de leur pratique.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus