Prix de la recherche infirmière : découvrez les lauréats 2024

mercredi 29 mai 2024, par Audrey Parvais

Le Prix de la Recherche en sciences infirmières 2024, dont Infirmiers.com est partenaire, a récompensé 4 lauréats pour leurs travaux de recherche, en pédiatrie, en cancérologie ou encore sur l’utilisation des données de recherche par les infirmiers.

Le Prix de la Recherche en sciences infirmières 2024 (PRSI 2024) a été organisé le Salon Infirmier en partenariat avec la Chaire de Recherche en Sciences Infirmières de l’Université Sorbonne-Paris Nord, la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH) et Infirmiers.com. Placé sous le haut patronage du ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités, ce prix met en lumière des travaux initiés par des infirmiers, dans l’objectif de promouvoir la recherche en sciences infirmières. Il récompense trois initiatives, dans trois catégories différentes : « Chercheur confirmé », « Jeune chercheur » et « Meilleure publication scientifique ». Sous la présidence de Monique Rothan-Tondeur, directrice de la Chaire Recherche Sciences Infirmières, le comité d’experts a ainsi décidé, après analyse des candidatures, de récompenser respectivement : Bénédicte Lombart, Jean Toniolo et Bérangère Couturier, et Laurent Poiroux.

Prix du « Chercheur confirmé » : Bénédicte Lombart

Infirmière et cadre de santé à , l’AP-HP où elle s’est vue accordée un poste de doctorante, Bénédicte Lombart est très engagée dans la lutte contre la douleur des enfants. Elle a notamment participé à l’élaboration de l’échelle EVENDOL, qui permet d’évaluer la douleur des enfants de moins de 6 ans qui arrivent en urgences pédiatriques, et de l’échelle PRIC, un outil pour mesurer la contention utilisée lors des soins en pédiatrie, qui s’appuie sur le nombre de personnes requises pour contenir l’enfant, le degré de force utilisé ainsi que les réactions du patient.

C’est d’ailleurs pour avoir publié sur l’éthique pédiatrique dans la revue Nursing Ethics en rapport avec la contention qu’elle est récompensée dans le cadre du PRSI. S’y ajoutent sa nomination en tant que chercheur associé au Laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt (LIPHA), de l’Université Paris-Est Créteil, ainsi que ses études sur l’impact de la musique vivante et l’utilisation des mouvements guidés pour réduire la douleur lors de procédures médicales chez les jeunes enfants.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Audrey Parvais
Journaliste
audrey.parvais@gpsante.fr


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus