L’architecture documentaire en soins infirmiers

lundi 23 mars 2015, par Christine Paillard

Pour les cadres formateurs en institut paramédical souhaitant conseiller un fonds documentaire à leurs étudiants, ou projetant s’atteler à la réalisation d’un document de référence, Chrsitine Paillard, Documentaliste en IFSI, nous propose une étude sur les différentes approches conduisant à la constitution de tels recueils de savoirs, ainsi que sur la terminologie utilisée dans le vocabulaire soignant. Le premier volet de cette étude nous décrit l’architecture documentaire liée à la pratique du soin.

JPEG - 13 ko

Un fonds documentaire en soins infirmiers est constitué de savoirs interdisciplinaires, comprenant le champ des sciences humaines (psychologie, sciences de l’éducation, sciences sociales, sciences de l’information et de la communication, éthique, philosophie, linguistique…). L’activité infirmière repose sur une “action consciente dans le milieu, impliquant une stratégie et une tactique visant une modification du milieu [1]”. Cette praxis est reliée à plusieurs compétences, relationnelles, organisationnelles, technologiques ou techniques.

Faciliter l’appropriation des savoirs hiérarchisés

Une terminologie multidimensionnelle s’en dégage. Celle-ci est traitée dans une approche médicale pour la plupart des dictionnaires. Au regard des dictionnaires existants, imprimés ou informatisés (Annexe) , aucun ne traite de ces locutions caractérisées par l’accompagnement, la relation d’aide, pour expliquer le soin relationnel, malgré une profonde production littéraire internationale. Celle-ci pourrait conduire les lecteurs ou les chercheurs dans l’idée confuse, étouffée, qu’elle est inaccessible. Le documentaliste intervient ici pour faciliter l’appropriation des savoirs hiérarchisés. Pour Paul Otlet [2], « les buts de la documentation organisée consistent à pouvoir offrir, sur tout ordre de fait et de connaissance, des informations documentées universelles quant à leur objet ; sûres et vraies ; complètes ; rapides ; à jour ; faciles à obtenir ; réunies d’avance et prêtes à être communiquées ; mises à la disposition du plus grand nombre ». Concevoir un dictionnaire peut relever d’une approche architecturale pour formaliser la recherche documentaire des étudiants qui veulent définir des expressions professionnelles pour valider une communication écrite, dans le cadre d’une initiation à la recherche en sciences infirmières.

Réunir tous les attributs liés à la relation soignant-soigné

Une démarche lexicographique s’impose pour recenser des concepts ayant une valeur scientifique dans un contexte paramédical. Comme le précise Jean Pruvost [3], « la lexicographie représente une véritable recherche conduite sur les mots et leur recensement, avec tous les travaux définitoires qui y correspondent... ». Un premier travail consiste à effectuer des recherches à partir d’articles professionnels, francophones, d’ouvrages sérieux, comme celui de l’Association de Recherche en Soins Infirmiers [4] .L’objectif étant de réunir tous les attributs liés à la relation soignant-soigné pour rédiger des articles, valoriser une réalité intertextuelle en créant un dictionnaire alphabétique, dit « de spécialité » et centré vers l’approche de la personne. Cette articulation s’est exprimée à partir d’une activité relative à la terminologie qui est “un ensemble des termes, rigoureusement définis, qui sont spécifiques d’une science, d’une technique, d’un domaine particulier de l’activité humaine [5]”.

Renseigner sur les aspects éthiques, juridiques, philosophiques ou scientifiques du soin relationnel

Ce travail lexicographique ne ressemble pas aux dictionnaires portatifs de santé du XVIIIe siècle, soigneusement recensés par Roselyne Rey (REY, Roselyne. La vulgarisation médicale au XVIIIe siècle : le cas des dictionnaires portatifs de santé. Revue d’histoire des sciences. 1991. T. 44. n° 3-4. Pp. 413- 433) (Voir annexe). Il s’agit aussi de définir les missions de l’exercice infirmier hospitalier ou extra-hospitalier, les compétences requises œuvrant consciemment vers une stratégie soignante pour viser la modification de son environnement sanitaire et social. Un dictionnaire dont l’essence est humaniste a pour objectif de renseigner sur les aspects éthiques, juridiques, philosophiques ou scientifiques du soin relationnel. Le choix d’un corpus est arbitraire mais dépend aussi de la pratique langagière repérée dans la littérature grise ( recommandations…) ou dans le guide du service infirmier [6]. Le recensement d’un ensemble de dictionnaires (Voir annexe) relève d’une prise de décision méthodologique, organisationnelle et technique. Dans la mesure où un dictionnaire reflète la photographie d’un vocabulaire utilisé dans un temps donné, il peut être synchronique, diachronique, parfois étymologique, mais doit toujours décrire la nature grammaticale des vedettes (entrées). Ancré dans un champ didactique, ce type de projet terminologique a pour finalité d’être une monographie de référence pour faciliter la recherche documentaire des étudiants infirmiers en quête de sens lexicographique. Pour Jacqueline Picoche [7], le lexique se présente comme « l’ensemble des mots qu’une langue met à la disposition des locuteurs et le vocabulaire comme l’ensemble des mots utilisés par un locuteur donné dans des circonstances données ». La mise en cohérence des définitions est le résultat attendu.

Enfin, l’ensemble des concepts liés à la relation soignant-soigné a une valeur humaniste, universelle (J.Chalifour, A. Bandura, A. Maslow, C. Rogers, M. Phaneuf …) et s’inscrit dans le champs des sciences du langage (L. Depecker ; R. Galisson, J.Picohe, J. Pruvost, B. Quémada...).

Cristine Paillard
Documentaliste IFSI Nanterre
christine.paillard@ch-nanterre.fr


[1BELLENGER, L. et PIGALLET, P. (sous la dir.). Dictionnaire de la formation et du développement personnel. Paris : ESF éditeur

[2Otlet, Paul, Traité de documentation : le livre sur le livre, théorie et pratique, Bruxelles, Editions Mundaneum, 1934

[3PRUVOST, Jean. Les dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture. Paris : Ophrys. 2006

[4FORMARIER, M. et JOVIC, L, et al. Les concepts en sciences infirmières. Lyon : Mallet conseil. 2012

[5Larousse en ligne 2015. Disponible à cette adresse : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/

[6Direction des journaux officiels (circulaire DH/SPE/90/N° 408 du 2 octobre 1990, relative à la publication du guide de service infirmier), par le Ministère des affaires sociales et de la solidarité. Terminologie des soins infirmiers. Glossaire provisoire N°3. Guide du service infirmier, pour réaliser une nomenclature cohérente, avec un objectif scientifique

[7PICOCHE, Jacqueline. Précis de lexicologie française ; L’étude et l’enseignement du vocabulaire. France : Nathan. 1992. 191 p. page cité 46


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus