Un état des lieux des finances du système de Santé post crise sanitaire

jeudi 23 septembre 2021, par Bruno Benque

Alors que la crise sanitaire a entraîné un flux de dépenses sanitaires et sociales inégalées en temps de paix, il est nécessaire aujourd’hui de reprendre nos esprits et d’essayer d’anticiper sur ce que l’avenir nous réserve. Dans ce contexte, la vision des économistes de la Santé doit nous perte très utile, même si l’économie n’est pas trop appréciée, depuis quelques années par les soignants. Le cercle des économises de la Santé publie sur ce thème un ouvrage pour fêter ses 30 ans d’existence.

Pour la plupart des professionnels de Santé, économie et Santé ne font pas bon ménage, ils semblent être même presque antagonistes.

Les professionnels de Santé fâchés avec l’économie

Il est vrai que la dernière décennie ne leur a pas donné une bonne image du terme « économie », car celui-ci était synonyme de fermeture de lits, d’optimisation des processus de prise en charge des patients, gel de salaires des soignants ou démarche qualité mal expliquée et donc générant peu d’enthousiasme. Mais ils savent désormais que, si « la Santé n’a pas de prix, elle a un coût » que les économistes de la Santé étudient au quotidien et tentent de réguler.

Ouverture de vannes généralisée lors due la crise sanitaire

Or, au cours des premiers mois de la crise sanitaire que nous venons de traverser – osons le postulat qu’elle est maintenant derrière nous -, le gouvernement avait décidé de réduire la mortalité provoquée par la COVID-19 d’une manière ou d’une autre, sans calculer à la dépense, répondant au slogan présidentiel : « quoi qu’il en coûte ». Cette crise a mis en lumière, aux yeux du grand public, la situation peu envieuse des soignants, en termes de conditions de travail et de rémunération, motivant la grande réforme du Ségur de la Santé, elle-même génératrice d’une ouverture de vannes financières salutaire mais non prévue par certains économistes.

Un nécessaire éclairage des économistes de la Santé

Mais il faut bien se rendre à l’évidence, la méthode du « quoi qu’il en coûte » ne pouvait pas être durable et il y a de grandes chances que la société doive bientôt payer un tribut supplémentaire pour commencer à réduire la dette qui s’est creusée à cette occasion. « L’économie mondiale est bouleversée, et panser les blessures d’un tel événement prendra du temps », disent les économistes. Dans ce contexte, une analyse en profondeur de notre système de santé et de son financement s’impose. L’éclairage des économistes de la santé est plus que jamais nécessaire afin d’anticiper les mesures qui seront prises à moyen terme.

Un ouvrage proposant des pistes pour améliorer le système

A l’occasion de ses 30 ans, le Collège des Économistes de la santé, la société savante française d’économie de la santé, vient de publier aux Éditions Eska un ouvrage collectif réunissant 30 contributeurs. Cet opus, qui comporte 15 chapitres, ambitionne d’analyser les principaux défis auxquels le système de santé fait face aujourd’hui : « Le système de santé français aujourd’hui : enjeux et défis ». Sur la base d’une littérature académique nationale et internationale particulièrement étoffée, il tente également de proposer des pistes de recommandations pour améliorer le système.

Cet ouvrage est destiné au public intéressé par le vécu des soignants (particulièrement en temps de crises), aux professionnels du soin, personnels médicaux et non-médicaux, mais aussi aux économistes et à tous ceux & celles qui s’intéressent au domaine de la santé.

Le système de Santé français aujourd’hui : enjeux et défis
Éditions Eska
Sommaire
Préambule : Florence Jusot et Jérôme Wittwer
Avant-Propos : Thomas Barnay, Anne-Laure Samson et Bruno Ventelou
Partie 1. Réguler les dépenses de santé
• La conduite de la dépense de santé en France : comment sortir des impasses ? (Brigitte Dormont)
• Mieux mobiliser l’évaluation économique pour réguler les dépenses de santé (Julia Bonastre, Bruno Detournay et Hassan Serrier)

Partie 2. Mieux financer pour mieux protéger ?
• Le financement du risque maladie en France : quelle place pour une assurance privée concurrentielle en complément de l’assurance publique ? (Carine Franc et Denis Raynaud)
• Sur quels principes fonder une nouvelle politique publique de prise en charge des personnes âgées dépendantes ? (Roméo Fontaine, Agnès Gramain et Jérôme Wittwer)

Partie 3. Réduire les inégalités face à la santé
• Les inégalités face à la santé (Florence Jusot)
• Reçoit-on les mêmes soins partout en France ? La question de l’hétérogénéité des pratiques, de leur raison d’être et de leur contrôle (Alain Paraponaris et Bruno Ventelou)
• Peut-on faire l’économie de la prévention ? (Jonathan Sicsic et Yann Videau)
• Comment favoriser les dynamiques bénéfiques entre santé et travail ? (Thomas Barnay et Eric Defebvre)

Partie 4. Accroître la qualité des soins et favoriser la coordination des acteurs
• Améliorer la qualité des soins : un aperçu des différentes stratégies (Zeynep Or, Lise Rochaix et Nicolas Sirven)
• L’articulation entre la ville et l’hôpital : problématiques, enjeux et perspectives (Roland Cash)
• Comment améliorer l’accès aux soins primaires selon les spécificités des territoires ? (Guillaume Chevillard, Véronique Lucas-Gabrielli et Julien Mousquès)

Partie 5. Médecine, médicament, patients : quelles innovations, quelles évolutions ?
• Génomique et Médecine Personnalisée : questions économiques (Sophie Béjean et Aurore Pélissier)
• Nouveau patient, nouveaux soins ? Les enjeux de la e-santé : le point de vue de l’économiste (Christine Peyron)
• La fabrication du prix du médicament : la confrontation entre l’entreprise et les payeurs (Gérard de Pouvourville)
• Doit-on tenir compte de l’avis des patients ? (Nora Moumjid, Jennifer Margier et Nathalie Pelletier-Fleury)

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus