Rentrée de la FHF : le point sur l’obligation vaccinale et sur les réformes

jeudi 9 septembre 2021, par Bruno Benque

La Fédération Hospitalière de France tenait, ce mardi 7 septembre, sa conférence de presse de rentrée. Financements, vaccination des personnels des établissements publics ou encore réformes à mener : on fait le point sur les dossiers en cours et les grands chantiers.

C’est par des chiffres que s’est ouverte la conférence de presse de rentrée de la Fédération Hospitalière de France (FHF), ce mardi 7 septembre à Paris. Des chiffres qui devaient donner l’ampleur de l’impact du Covid sur l’activité de l’hôpital. 260 000 séjours de moins au 1er semestre 2021 comparé à l’activité du 1er semestre 2019, soit une baisse de 3 % de l’activité. Des chiffres qu’il fallait néanmoins nuancer, car les impacts sont variables selon le mode d’hospitalisation (hospitalisation complète ou en ambulatoire) et selon les secteurs notamment (chirurgie ou médecine par exemple). Par ailleurs, l’hôpital public étant toujours mobilisé sur le front du Covid, le mois de juin ne permettait pas encore de parler d’un éventuel rattrapage de l’activité. « A ce jour, certains patients dont l’hospitalisation a été déprogrammée n’ont donc pas encore été traités ou avec retard », estimait la Fédération Hospitalière de France. La pandémie de Covid-19 a donc eu un impact financier de taille pour les établissements publics qui va nécessiter un accompagnement budgétaire de la part du gouvernement, a précisé Frédéric Valletoux, président de la FHF.

Obligation vaccinale : la FHF salue de nouveau la fermeté du gouvernement

A une semaine du couperet de l’obligation vaccinale contre le Covid pour les soignants, la Fédération Hospitalière de France, qui plaide depuis longtemps pour l’obligation vaccinale de ses personnels, a, là encore, dévoilé quelques chiffres : en établissement, 87 % des personnels ont reçu une première dose, soit une hausse de 6 % par rapport au 10 août dernier. Une dynamique positive qui, selon elle, atteste de l’adhésion majoritaire des professionnels de santé à la vaccination obligatoire. Pour rappel, annoncée le 12 juillet par le président Emmanuel Macron, l’obligation vaccinale pour les personnels des hôpitaux et des Ehpad (ainsi que les pompiers, ambulanciers et aides à domicile) entrera bien en vigueur le 15 septembre (au moins une injection). Ils auront ensuite jusqu’au 15 octobre pour justifier auprès de leur employeur d’une vaccination complète. A compter de cette date, tout salarié qui n’aura pas reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 pourra être suspendu, sans rémunération.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Susie Bourquin
Journaliste Infirmiers.com
susie.bourquin@infirmiers.com
@SusieBourquin


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus