Quand le normal et le pathologique ne suffisent plus...

jeudi 6 juillet 2017, par Bruno Benque

Dans son ouvrage « Introduction à la philosophie des sciences médicales », Maël Lemoine nous entraine au-delà de la dichotomie entre le sain et le pathologique. La philosophie anglo-saxonne a déjà dépassé ce paradigme, prenant en compte notamment l’évolutivité de la médecine. Un livre qui nous fera prendre de la hauteur pendant les vacances d’été.

En cette période de vacances d’été, vous êtes peut-être en train de réfléchir aux livres que vous allez emporter dans votre lieu de villégiature. Un polar, une biographie...et pourquoi pas prendre un peu de recul sur vos pratiques et aller tâter un peu de philosophie de la médecine ?

Le sain et le pathologique...mais pas que

C’est ce que vous propose Maël Lemoine, philosophe de la médecine et de la biologie et Maître de conférences à l’Université de Tours, dans son ouvrage « Introduction à la philosophie des sciences médicales », paru aux Éditions Hermann. En France, l’épistémologie de la médecine est facilement réduite à l’essai de Georges Canguilhem, « Le normal et le pathologique ». Mais ce livre, publié il y a plus de soixante-dix ans, ne reflète plus l’état des sciences médicales contemporaines, ni celui des débats poursuivis par les philosophes des sciences depuis.

Un sujet particulièrement traité dans la philosophie anglo-saxonne

Les dix chapitres de cet ouvrage ont pour ambition de nous initier à la philosophie des sciences médicales et aux débats qui l’agitent sans que des connaissances préalables philosophiques ou médicales ne soient requises. Il répond à la fois à la demande des acteurs de la santé en quête d’une philosophie qui leur parle de leurs pratiques et à celle des philosophes à la recherche d’un guide en sciences médicales, qui sont dominées par la philosophie anglo-saxonne.

Éthique, anthropologie et épistémologie parmi les notions les plus prégnantes

Quelle est la place occupée par la médecine dans les sciences médicales ? Existe-t-il une philosophie de la médecine ? Est-elle phagocytée par les questions éthiques ? Maël Lemoine nous accompagne pour tenter de répondre à ces questions, l’anthropologie et l’épistémologie se présentant comme deux domaines largement aussi prégnants que l’éthique sur ce champ. Ces deux concepts peuvent même servir de fondement sur lesquels cette dernière peut se reposer, écrit-il. Il revient également, tour à tour, sur la décision médicale, sur la médecine à l’échelle des populations ou sur les problématiques de prévention, voire de prédiction.

Car la médecine est évolutive et ne peut plus se contenter de traiter uniquement du sain et du pathologique.

Introduction à la philosophie des sciences médicales
Maël Lemoine
Éditions Hermann, 2017, 218 pages, 22€

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus