Prise de parole en public : parler à la tête autant qu’aux émotions

vendredi 6 octobre 2017, par Bruno Benque

Pour une bonne prise de parole en public, il faut tout d’abord préparer son intervention. C’est le meilleur moyen de combattre le trac, affirme Pascal Haumont dans son ouvrage « Parler en public, être écouté et convaincre ». L’auteur y dispense conseils et exemples pour réussir ses présentations orales et recommande notamment de parler autant à la tête qu’aux émotions de son auditoire.

La prise de parole en public est une des activités que le cadre de santé doit savoir réaliser, tant auprès de ses collaborateurs que de sa hiérarchie. Mais cet exercice, s’il apparaît comme naturel chez certains, est redouté par beaucoup d’autres.

Parler en public, tout le monde peut y arriver

Qui n’a pas tremblé devant le jury du concours d’entrée en IFCS ou lors de la soutanance de son mémoire ? Pascal Haumont, consultant-formateur en communication après a voir pratiqué le théâtre et exercé pendant 12 ans comme ingénieur informatique dans de grandes entreprises, à Paris et New York, affirme dans son livre « Parler en public, être écouté et convaincre », paru aux Éditions Gereso, que chacun peut parler avec clarté, aisance et conviction. Il nous rassure en disant que briller devant un public n’est pas réservé à quelques grands orateurs.

L’entrainement, meilleur moyen de combattre le trac

Dans cet ouvrage, il propose des exercices simples, tout d’abord pour préparer son intervention. Reconnaissance des lieux, prise de notes sur le sujet à développer, mais aussi répétitions multiples de sa présentation sont des prérequis qu’il ne faut pas négliger. L’entrainement, dit-il, est le meilleur moyen de combattre le trac. L’auteur donne également des conseils pratiques pour nous aider à dépasser nos inhibitions, développer une attitude positive et prendre confiance pour enfin oser prendre la parole en public.

L’importance de la posture et du non verbal

Une fois que l’on est prêt, il s’agit alors de prendre soin de notre posture et de la représentation que nous allons faire. Il nous donne des conseils pour travailler son image, la rendre dynamique, mais sans bouger inconsidérément. Pour être écouté, il recommande de varier le ton, de parler fort mais pas trop vite, de maîtriser ses tics de langage et ses gestes. Et, pour soutenir discours, il donne des conseils pour élaborer du visuel avec des outils de type Powerpoint.

Parler à la tête mais aussi aux émotions

Nous avons particulièrement aimé le chapitre dans lequel il nous incite à parler en public, mais en anglais cette fois. Passés les écueils issus du changement entre deux vocabulaires, qui sont souvent remplis de faux amis syntaxiques, et les erreurs grammaticales basiques, il donne des exemples d’expressions simples et efficaces pour structurer son discours. Enfin, lui qui a exercé aux États-Unis, il engage l’orateur à parler à son public comme s’il était américain : ne pas parler seulement à la tête mais aussi aux émotions.

Parler en public, être écouté et convaincre
Pascal Haumont
Éditions Gereso, 2017, 200 pages
Prix papier : 18,05€
Prix eBook : 12,99€

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article