Comment la PNL permet d’améliorer la QVT ?

jeudi 24 janvier 2019, par Bruno Benque

Dans leur ouvrage Risques psychosociaux, la PNL pour améliorer la qualité de vie au travail, Sandrine Ferrand et Nathalie Minchella-Gergely font intervenir la programmation neuro-linguistique pour prévenir les RPS. Ce livre propose des outils qui aideront les managers, en première ligne dans la gestion de ce type de risques, à construire et planifier une démarche de prévention et gérer les situations qui dépassent le seuil de tolérance des soignants.

Dans la lute contre les risques psychosociaux au sein des établissements de Santé, le cadre de santé est en première ligne.

Le manager comme acteur principal de la qualité de vie au travail

C’est lui, en effet, qui est au contact des agents et donc susceptible d’identifier des situations ou des profils qui pourraient engendrer de la souffrance au sein des équipes. C’est également par lui que les actions de prévention ou d’accompagnement des soignants en détresse passeront en premier ressort. Il doit donc être en phase avec les outils qui permettent d’agir pour améliorer des situations parfois très tendues dans son organisation. L’un des outils qu’il doit aujourd’hui posséder est la Programmation Neuro-Linguistique (PNL).

Un ouvrage pour prévenir les RPS tout en améliorant la QVT

Dans leur ouvrage « Risques psychosociaux, la PNL au service de la qualité de vie au travail », paru aux Éditions Gereso, Sandrine Ferrand, Formatrice et coach certifiée, spécialisée en droit social et prévention des risques professionnels, et Nathalie Minchella-Gergely, Formatrice et coach diplômée, spécialisée dans le mieux-être au travail et les relations interpersonnelles, se propose de nous aider à organiser et à réussir la prévention des risques psychosociaux (RPS) tout en améliorant la qualité de vie au travail (QVT). D’aucuns diront que l’une ne va pas sans l’autre, ce qui est partiellement faux puisque les RPS peuvent être minimisés sans que l’organisation ait atteint une QVT digne de ce nom.

Qu’est-ce que la Programmation Neuro-linguistique ?

Toujours est-il que les auteures on décidé, dans cet ouvrage, de rapprocher les trois notions de RPS, QVT et PNL.Elles prennent le soin de définir la PNL, mot quelque peu ronflant pour qualifier une démarche construite, pragmatique et humaniste qui considère l’être humain comme un système unique. La programmation est à prendre ici comme le type de réaction initiale que chacun d’entre nous peut avoir lorsqu’il est confronté à une situation inhabituelle. Le Neuro fait appel à l’analyse de cette situation par notre cerveau, conditionné parles expériences accumulées. Le linguistique décrit enfin la manière dont nous allons traduire cette analyse avec des mots.

Construire et planifier une démarche de prévention des RPS

Elles nous expliquent ensuite, étape par étape, comment construire une démarche de prévention des RPS avec la PNL, et déployer un plan d’action dans ce sens avec la PNL tout en optimisant la QVT. On apprend ainsi comment adopter une attitude PNL en situation de crise, gérer le stress et les émotions engendrées par cette situation et mettre en place des actions secondaires pour mieux communiquer. Sont décrits alors les bienfaits de l’écoute active et de l’empathie, les métaprogrammes et les métamodèles, la ligne du temps et et le pont vers le futur, la marelle des croyances et les niveaux logistiques.

Gérer les situations qui dépassent le seuil de tolérance

Parmi ces expressions savantes ou iconoclastes, nous avons relevé la méthode DESC, qui permet à tout un chacun de ne pas dépasser la limite du supportable, la goutte d’eau qui fait déborder le vase, en quelque sorte. Ce point de non retour est très souvent à l’origine de la souffrance des soignants. L’ouvrage recommande donc d’identifier ce seuil de tolérance et d’en traiter les conséquences.Le DESC consiste à Décrire la situation responsable du blocage, d’en Exprimer son ressenti, de Suggérer des solutions et de Conclure sur les conséquences.

Cet ouvrage, dont le dernier chapitre est consacré à des notions plus classiques de management, de relations interpersonnelles, les rythmes de travail ou la reconnaissance des collaborateurs, vous donnera les outils pour permettre aux soignants d’atteindre une qualité de vie au travail, qui est une critère essentiel de leur motivation.

Risques psychosociaux, la PNL au service de la qualité de vie au travail
Sandrine Ferrand et Nathalie Minchella-Gergely
Éditions Gereso
Septembre 2018, 263 pages
Version papier : 21,85€ ; e-book : 15,99€

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

FIL D'ACTU DES CHU avec reseau-chu.org

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus