Ségur de la Santé : que retenir des propositions ?

mercredi 22 juillet 2020, par La Rédaction infirmiers.com

Les conclusions du « Ségur », piloté depuis le 25 mai par l’ancienne responsable de la CFDT Nicole Notat, ont été officiellement remises au gouvernement à 10h30 mardi 21 juillet au ministère de la Santé. Une semaine après la signature des accords sur les salaires avec les syndicats, le gouvernement a cette fois dévoilé ses propositions pour améliorer le fonctionnement et l’organisation du système de soins. Des mesures annoncées par le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, en présence de trois autres ministres : Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires), Frédérique Vidal (Recherche) et Brigitte Bourguignon (Autonomie). Création de lits, réduction de la part de la tarification à l’activité et accélération de la télémédecine : que faut-il retenir de ces propositions ? On fait le point.

C’est l’aboutissement de 6 semaines de travail. C’est extrêmement court mais l’urgence le justifiait et cela nous a permis d’avancer plus loin, plus vite et plus fort (...) Si les discussions ont été franches, il n’y a pas eu de coup échangé, personne n’est resté dans les cordes et tout le monde sort gagnant, argue le ministre de des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. Une concertation qui s’est déroulée en un temps record avec près de 100 réunions au ministère de la Santé en 50 jours, environ 200 contributions écrites reçues et analysées, 118 000 réponses des professionnels de santé suite à la grande consultation en ligne et près de 40 heures de négociations pour parvenir à des accords. Il fallait écouter les soignants et apporter des réponses à leur attentes parfois anciennes, précise le ministre et praticien.

L’objectif est de libérer les établissements de santé et personnels d’un certain nombre de contraintes et de redonner du pouvoir d’initiative et de décision à celles et ceux qui soignent, a résumé l’ancienne numéro 1 de la CFDT, Nicole Notat, en charge du Ségur. Olivier Véran a ainsi annoncé ce mardi 21 juillet avec la fermeture du Ségur de la Santé les 33 mesures retenues par l’éxecutif pour accélérer la transformation du système de santé. Au fond qu’est-ce que vous nous avez dit, qu’est-ce que vous nous dîtes sur l’hôpital, sur notre système de santé ?, questionne le ministre, évoquant les manques criant de lits et de personnels. Ainsi, a-t-il fait savoir, une enveloppe de 50 millions d’euros permettra la création de 4 000 lits à la demande dans les hôpitaux dès cet hiver. Cela permettra de prévoir l’ouverture ou la réouverture de lits dans les structures selon les besoins pour que les établissements puissent s’adapter à la suractivité saisonnière ou épidémique, a précisé Olivier Véran. La création de lits est au coeur des revendications des soignants depuis plusieurs années. Selon les derniers chiffres officiels, quelque 4 200 lits d’hospitalisation ont été supprimés en 2018 en France, où les 3 042 hôpitaux et cliniques disposaient exactement de 395 670 lits en fin d’année.
LIre la suite dans www.infirmiers.com...

Rédaction d’Infirmiers.com


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus