Quelles sont les causes de l’absentéisme soignant en France ?

mercredi 13 février 2019, par Évodie Fatta

Les statistiques relatives à l’assiduité des personnels soignants dans les pays francophones montrent des différences significatives selon la région considérée. Un contraste saisissant existe par exemple entre la France et la Suisse. Dans le cadre de ma formation en « gestion du temps et organisation du travail », j’ai réalisé un questionnaire sur ce thème auquel je vous propose de répondre afin que j’explore les causes de l’important taux d’absentéisme en France.

Infirmière diplômée depuis maintenant 7 ans, j’entreprends, à 27 ans, une formation qui s’intitule « gestion du temps et organisation du travail ».

Un mémoire pour étudier les causes de l’absentéisme en établissements hospitaliers

Après avoir exercé, en poste fixe pendant 5 ans, je suis actuellement vacataire en établissement de Santé depuis 2 ans pour pallier à l’absence de plusieurs collègues. Au vu de cette situation, il m’a semblé intéressant d’approfondir l’étude de l’absentéisme en milieu hospitalier en France et dans les pays francophones, en vue de l’élaboration d’un mémoire que je présenterai à la fin de cette formation.
Il semblerait que l’assiduité au travail fasse l’objet d’écarts importants selon le pays dans lequel on se trouve.

Un contraste saisissant entre la France et la Suisse

En effet, j’ai remarqué qu’en Suisse, après avoir rencontré des directeurs (trices) d’hôpitaux à Genève, que le statut de vacataire n’existe pas. Dans ce pays, l’absentéisme est uniquement le résultat, le plus souvent, de congés maternité ou de vacances, induisant donc une gestion des remplacements qui se fait en grande partie très à l’avance. Du coup, l’offre d’emploi est bien plus importante que la demande et le recrutement, qui s’effectue par intérim exclusivement, est beaucoup plus élitiste.


Un questionnaire pour tenter d’expliquer l’absentéisme en France

Comment expliquer alors, qu’en France par exemple, nous atteignions des chiffres record de taux d’absentéisme ? Selon la base publique de données HospiDiag, pas moins de 22 établissements français ont connu, ces dernières années, un taux absentéisme supérieur à 30 jours par an et par agent.
Cette situation m’interpelle et je suis en recherche des principales causes du phénomène. J’étudie alors les liens qu’il pourrait y avoir entre
la féminisation de la profession paramédicale (IDE, sages- femmes, IADE, IBODE, AS, Puéricultrices, Auxiliaires de puériculture, etc.), le code du travail français
qui permet l’indemnisation, par la CPAM, de l’accident de travail et/ou arrêt de travail, les jours de carence ou la pénibilité du travail notamment.


Ce questionnaire que je souhaite partager avec vous s’adresse à tout personnel de santé faisant ou ayant fait des vacations en milieu intra ou extra-hospitalier, ainsi qu’aux managers confrontés à un absentéisme fort ou qui, inversement, ne sont pas touchés par cette tendance. La diffusion, sans modération, de ce questionnaire, qui est anonyme et comprend 27 items, me permettra d’établir des statistiques concernant le statut de vacataire, qu’il soit occasionnel ou fréquent.


Je vous remercie, par avance, de l’intérêt que vous porterez à mon travail en répondant à mon questionnaire.

Évodie Fatta
Infirmière, étudiante en « Gestion du temps et organisation du travail »
evodiefatta@live.fr


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

FIL D'ACTU DES CHU avec reseau-chu.org

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus