Publicité
Publicité

MST, le tube du printemps

lundi 16 mars 2015, par Bruno Benque

L’appel à manifestation initié par la médecine libérale a été très suivi de dimanche 15 mars, dans les rues de Paris. Un panel hétéroclite de nombreux professionnels de santé a défilé pour essayer d’infléchir la position de « MST », notre Ministre de la Santé, sur son projet de loi qui commence son parcours parlementaire. MST, ce sera sans nul doute le tube du printemps !

JPEG - 14.1 ko

Il n’était nullement question de maladie sexuellement transmissible, ce dimanche 15 mars 2015 à Paris, à la lecture de l’acronyme « MST » sur les panneaux et banderoles brandis lors de la manifestation des professionnels de santé.

19 000 selon la police, 50 000 selon les organisateurs

C’est bien notre Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, qui était visée, ledit acronyme servant ça et là pour exprimer d’autres commentaires, comme « Médecine Soviétique Totalitaire ». Ils étaient, selon l’expression consacrée, 19 000 selon la police et 50 000 selon les organisateurs, dans le cortège parti de Denfert-Rochereau jusqu’au Ministère, à manifester contre le projet de Loi de santé et à afficher des slogans très virulents à l’encontre de la Ministre, allant jusqu’è demander sa démission. Un rassemblement hétéroclite de médecins libéraux, de représentants de l’hospitalisation privée, de sages-femmes et de paramédicaux était là pour dénoncer des mesures jugées inadaptées au contexte actuel et dangereuses pour la bonne prise en charge des patients et la pérennité de leurs activités. Le secteur public était également représenté, par la présence des internes en médecine.

Autonomie de la médecine libérale et liberté de choix pour les patients

Il faut dire que ce projet de loi, ainsi que les dispositions récentes prises par la Ministre, sont propices aux commentaires les plus acerbes d’une vaste frange de professionnels de santé. En premier lieu, le 1/3 payant généralisé pour les consultations médicales prévu par la Loi est jugé inadapté et chronophage par les médecins et les paramédicaux libéraux, susceptible de leur faire perdre leur autonomie. Il oterait également la liberté de choix des patients quant aux praticiens à consulter, laissant les mutuelles décider à leur place. Les établissements de santé privés, quant à eux, ne décolèrent pas depuis l’annonce de la baisse des tarifications hospitalières de 2,5% et les internes, enfin, dénoncent depuis longtemps leur situation précaire et les sombres perspectives que ce projet de Loi leur réserve.

Celui-ci commence son parcours parlementaire ce 16 mars 2015 à l’Assemblée Nationale, dans l’espoir d’une adoption prochaine par les élus du peuple. Etant donné l’ampleur du mécontentement des professionnels de santé, et si l’on considère qu’ils ont l’écoute de leurs patients dans les situations de crise, ces derniers vont vraisemblablement mettre la pression sur lesdits élus. Ils seraient même, pour certains, enclins à se joindre aux prochains mouvements de protestation qui devraient intervenir dans les semaines à venir. La bataille s’annonce dès lors âpre entre députés, autant que dans les rangs des sénateurs, autour de ce texte. « MST » sera sans aucun doute le tube du printemps...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité