Métiers du grand âge : un rapport qui part du terrain et se veut ambitieux

jeudi 31 octobre 2019, par Susie Bourquin

Myriam El Khomri, ancienne ministre du Travail, a remis ce matin mardi 29 octobre 2019 à Agnès Buzyn, ministre des Solidarité et de la Santé, son rapport sur l’attractivité des métiers du grand âge et de l’autonomie, en présence de nombreux élus, professionnels de terrain et de plusieurs ministres, Muriel Pénicaud, actuelle ministre du Travail ainsi que Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. Au total : 59 mesures appelant à une mobilisation sur la période 2020-2024 pour faire face à des métiers du grand âge « peu considérés, peu rémunérés » et avec « peu de perpectives de carrière »... On fait le point.

« Pour nous ça a été un travail passionnant, a commenté Myriam El Khomri, en ouverture de la présentation de son rapport. Passionnant parce qu’on touche à une réalité humaine, à un vrai défi pour le pays. Nous avons fait ce travail dans un état d’esprit de responsabilité, voire même par moment de gravité (devant les difficultés) et avec beaucoup d’empathie, en direction des professionnels notamment. C’est compliqué de raconter en 80 pages les attentes, les sentiments, les ressentis, des professionnels de terrain, la considération qu’ils attendent, néanmoins ils ont tous fait part de la fierté de faire ce métier ».

L’ex-ministre a tenu à souligner l’importance accordée au terrain et à la parole des premiers concernés par ce rapport, professionnels mais aussi personnes âgées en perte d’autonomie. Les acteurs de cette mission (une petite douzaine d’experts, d’élus et de professionnels), qui a duré un peu plus de trois mois, ont ainsi mené au total 150 auditions et effectué plus de 80 visites dans des établissements et se sont concentrés sur deux métiers : celui d’aide-soignant et celui d’auxiliaire de vie. Le sens de cette mission c’était à la fois de répondre à l’évolution de ces métiers et des compétences, travailler sur le métier de demain, c’était également, évaluer la capacité des employeurs à recruter, d’essayer de porter des enjeux autour de l’organisation du travail et l’impact sur la qualité de vie au travail des salariés et puis de réfléchir à la manière dont tout le monde (régions, départements, Etat) pourra arriver à travailler dans le même sens. Convoquant la phrase d’un vieux monsieur rencontré au cours de cette mission J’ai montré mes fesses à 20 personnes ce mois-ci Madame la ministre, vous trouvez ça normal ?, Myriam El Khomri a rappelé la complexité du secteur du grand âge, un secteur sinistré et déshumanisé pour lequel il y a urgence à agir.

Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Susie Bourquin
Journaliste Infirmiers.com
susie.bourquin@infirmiers.com
@SusieBourquin


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus