Métiers de la Santé : la population générale reconnaît les difficultés

lundi 30 mai 2022, par Bruno Benque

Le dernier Baromètre Santé 360° MNH-Odoxa confirme, dans ses grandes lignes, l’impression que le système de Santé est en dégradation constante depuis plusieurs années. Les personnes sondées par cette enquête, qu’ils soient professionnels de Santé ou de la population, générale, ressentent tous l’urgence de mieux reconnaître les métiers sanitaires et d’instaurer une culture de la prévention sur tout le territoire. Ce travail objective également les difficultés auxquelles sont soumis les soignants, en termes de risques psychosociaux et d’agressions verbales et physiques notamment. Retour sur une enquête en cohérence avec la réalité de terrain.

Comme nous le répercutons régulièrement dans nos colonnes, la situation est tendue à l’hôpital et l’été risque de faire vaciller tout le système à cause notamment d’une pénurie de personnels de Santé en poste.

Le Baromètre Santé 360° pour sonder la perception des français sur le système de Santé actuel

Le Baromètre Santé 360° commandé par la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH) à Odoxa, présenté le 17 mai à l’occasion du Salon SANTEXPO, revêt ainsi un intérêt tout particulier. Il se propose en effet d’interroger à la fois les français et les professionnels de Santé sur leur perception du système de Santé en général et de l’hôpital en particulier. Pour ce faire l’organisme l’institut de sondages a questionné un échantillon de Français par internet du 21 avril au 5 mai 2022, ainsi qu’un autre échantillon de personnels soignants du 28 avril au 9 mai 2022. 3 013 réponses de Français représentatifs de la population âgées de 18 ans et plus ont été ainsi recueillies, de même que 465 professionnels de santé, dont 298 infirmiers et aides-soignants et 138 médecins.

Une dégradation inexorable et une culture de prévention à inventer

Le système de Santé s’est rapidement dégradé ces dernières années, le constat est sans appel. Les deux-tiers des français sont désormais 66% à le constater une tendance déjà observée en octobre 2017 lors d’une précédente enquête. Le Baromètre 360° évoque également un taux bien supérieur - environ 90% - chez les professionnels de santé qui constatent déjà la dégradation que leurs patients commencent à percevoir, et surtout qu’ils anticipent pour l’avenir. Et alors que le développement de la prévention est souhaitée par tous les observateurs et les personnels en poste et que le nom du Ministère de tutelle lui fait une place de choix dans le nouveau Gouvernement, les 3/4 des soignants constatent aussi une dégradation concernant la possibilité de faire de la prévention avec leurs patients et les deux-tiers d’entre eux observent une diminution échanges d’information sur leurs patients avec les autres professionnels de santé. Pire, 79% d’entre eux ressentent une détérioration globale de leur capacité à bien soigner leurs patients.

Des métiers sanitaires peu reconnus et pourtant aimés par les ceux qui les pratiquent

Pourtant, ils déclarent à 93% aimer leur métier - contre 83% pour la population générale (PG) - et envisagent à 72% - 4 points de plus que la PG - de l’exercer encore de nombreuses années, ce qui est en cohérence avec leur moindre propension à changer de métier - 37% contre 44% au sein de la PG - et qui par contre ne reflète pas la tendance à l’exode dénoncée généralement dans le secteur sanitaire. 95% des professionnels de Santé jugent, d’autre part, que leur métier est utile, 91% qu’il est intéressant et 77% que « leurs compétences sont bien employées dans leur travail » et qu’ils peuvent les développer. Ce qui, là encore reste à prouver si l’on en croit les retours de terrain que nous avons pu glaner ici et là.

Par contre, et ceci reflète bien le ressenti général, les trois-quarts des professionnels de Santé estiment aussi que leur travail « n’est pas reconnu à sa juste valeur » et que « leurs perspectives d’évolution ne sont pas motivantes », contre environ la moitié de la PG. La synthèse de tout ceci conduit les auteurs de l’étude à affirmer que les professionnels de santé sont bien moins heureux au travail que les autres actifs.

Des risques psychosociaux omniprésents plus impactants que chez les autres actifs

Ils ont notamment fait un focus sur les Risques psychosociaux (RPS) durant ce travail, en utilisant un nouvel outil d’analyse issu du secteur des ressources humaines. Les soignants sont ici représentés comme les principales victimes, comparés à la PG, des risques psychosociaux. En cause notamment le manque de moments de pause dans la journée de travail, de moyens nécessaires pour mener à bien leur travail ou de bon équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Mais le fait que les deux-tiers des soignants estiment ne pas « avoir suffisamment de temps pour accomplir leur travail - contre 33% de la PG - et plus de la moitié que leur travail « leur génère un niveau de stress inacceptable » - contre 34% pour la PG - devrait résonner comme une alarme pour nos gouvernants.

Des agressions verbales et physiques de soignants bien connues de la population générale

Et que dire des désormais habituelles agressions verbales, menaces, voire même agressions physiques dont les professionnels de Santé sont victimes dans l’exercice de leur métier ? Cette enquête objective des taux jamais atteints dans leur secteur, puisque 87% d’entre eux déclarent avoir subi des insultes et 79% des incivilité - 34 et 26 points de plus que la PG ! -, ainsi que 62% avoir déjà subi des menaces et 42% des agressions physiques dans l’exercice de leur métier. Elle fait, de plus, un focus sur la situation des les infirmiers et aides-soignants, qui sont 64% à avoir déjà subi des menaces et 55% des agressions physiques dans le cadre de leur travail ! L’échantillon de la PG interrogé sur ce point déclare à 80% être parfaitement au courant de ces agissements inacceptables, une majorité estimant dès lors que les métiers de l’hôpital et de la santé sont plus difficiles que les autres, « moins reconnus/considérés », et de ce fait moins attractifs qu’auparavant.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus