Marisol Touraine : « le FN joue sur les peurs des agents de la FPH ! »

jeudi 19 mai 2016, par APM-International

En réaction aux résultats d’une enquête électorale créditant Marine Le Pen de 25% d’intentions de vote chez les agents de la Fonction publique hospitalière, Marisol Touraine a critiqué, lors d’un entretien sur France Info, la façon de la Présidente du Front National de jouer avec les peurs et inquiétudes des personnels soignants. Elle en a profité pour rappeler les actions menées ou à venir en faveur des agents de la FPH.

Marisol Touraine a assuré mercredi les fonctionnaires hospitaliers de son « soutien » et de sa « confiance », en réaction à un sondage créditant le Front national (FN) de près de 25% des intentions de vote en 2017 dans cette population.

25% d’intentions de vote pour Marine Le Pen au sein de la FPH

Invitée sur France Info le 18 mai 2016, la ministre des affaires sociales et de la santé a été interrogée sur les résultats de la troisième vague de l’enquête électorale « Comprendre 2017 » du Cevipof (centre de recherches politiques de Sciences Po). Plus de 20.300 personnes inscrites sur les listes électorales ont été interrogées en vue de l’élection présidentielle. Ces données, recueillies du 11 au 20 mars, créditent la présidente du FN, Marine Le Pen, de près de 25% des intentions de vote au premier tour chez les agents de la fonction publique hospitalière (FPH), dans l’hypothèse où Alain Juppé et François Hollande seraient candidats. Ces derniers obtiendraient respectivement 29,8% et 14,4% des voix, a rapporté Le Monde, partenaire de l’enquête, sur son site internet le 17 mai 2016.

Une progression sensible chez les agents de catégorie C

Ces résultats sont du même ordre que ceux de la moyenne des Français sondés : 31% pour Alain Juppé, 26% pour Marine Le Pen et 14% pour François Hollande.
Le Monde précise que la candidate frontiste recueillerait 38% des intentions de vote parmi les agents de catégorie C de la FPH, contre 7% pour l’actuel chef de l’Etat.
Marine Le Pen s’est réjouie le 17 mai 2016 de voir que le vote FN « progresse » chez « le personnel hospitalier », dont la vie est selon elle « émaillée de frustrations ». Cette troisième vague de l’enquête suggère une forte baisse récente des intentions de vote en faveur de François Hollande, mais une stabilité de Marine Le Pen sur les derniers mois. Des données des vagues précédentes, recueillies entre le 20 novembre 2015 et le 2 février 2016, situaient le président de la République à 21,7% des intentions de vote de l’ensemble des agents de la FPH, contre 26,6% pour Alain Juppé et 24% pour Marine Le Pen.

Le FN joue sur les peurs et les inquiétude des agents, selon Marisol Touraine

Les fonctionnaires hospitaliers s’orientaient vers le FN dans une proportion moindre que la moyenne des Français (25%), des salariés du privé (26%) ou les policiers et militaires (52,5%), mais davantage que les fonctionnaires d’Etat (21%) et territoriaux (20%). Comparé à la précédente élection présidentielle, en revanche, les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen dans la FPH ont nettement progressé, constate-t-­on. En janvier 2012, le Cevipof la créditait de 18%, au même niveau que Nicolas Sarkozy et loin derrière François Hollande (33%). Le 18 mai 2016, sur France Info, Marisol Touraine n’a pas commenté les sondages mais a estimé que « le Front national joue des peurs et des inquiétudes ». « Je veux dire à tous ceux qui travaillent à l’hôpital qu’ils font un métier magnifique », a-­t-elle déclaré, leur exprimant sa « confiance » et son « soutien ». Elle a réaffirmé que la création des groupements hospitaliers de territoire (GHT) visait à ce que « les petits hôpitaux puissent s’appuyer sur les grandes structures et donc que l’avenir des hôpitaux dans les territoires soit assuré et conforté ».

Des actions en faveur des soignants, réalisées ou à venir

« Il n’est pas vrai que le soutien à l’hôpital public est simplement un engagement politique ou un soutien moral, c’est aussi un engagement financier », a-­t-­elle déclaré.
Sur deux ans, les agents de catégorie C de la FPH ont été revalorisés de « 480 euros nets par an », ce qui concerne « un peu plus de 400.000 personnes ». « Pour un infirmier [en catégories A et B], c’est une revalorisation qui va de 250 à 500 euros par an selon son échelon, a poursuivi la Ministre. De plus, un dégel du point d’indice est prévu sur 2016 et 2017 dans l’ensemble de la fonction publique. Nous avons augmenté de 23.000 le nombre de soignants dans les hôpitaux publics. Personne ne peut dire qu’il y a trop de monde à l’hôpital. Lorsqu’on a été hospitalisé, on sait la lourdeur de la tâche des infirmières, des aides-­soignantes, des professionnels de santé », a assuré la ministre.

Elle a enfin appelé à faire « attention à ceux, à droite en particulier, qui annoncent que s’ils revenaient au pouvoir ils diminueraient le nombre de fonctionnaires ».

© 2004-2016 APM-International - Tous droits réservés. Les données sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l’encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l’accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM et le logo APM International, sont des marques d’APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d’APM, veuillez consulter le site Web public d’APM à l’adresse http://www.apmnews.com/


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus