Les soins palliatifs, parents pauvres du système de Santé français

vendredi 30 juin 2023, par La Rédaction infirmiers.com

Malgré les efforts entrepris depuis 1999, les soins palliatifs restent encore insuffisamment développés en France soulignent les rapports qui se succèdent sur la question.

Fin 2021, la France disposait de 7 546 lits hospitaliers en soins palliatifs, selon un rapport publié au printemps par la mission d’évaluation de l’Assemblée nationale sur les droits des malades en fin de vie. Sur ces lits, 1 980 se trouvaient dans une des 171 unités spécialisées en soins palliatifs. Le reste, soit 5 566 lits, étaient répartis dans 904 établissements de soins. On comptait également 420 équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP), capables d’intervenir au domicile des patients.

Le nombre de lits a augmenté ces dernières années, sous l’effet des différents plans annoncés par les gouvernements successifs. Sur la période 2017-2021, le nombre de lits en unités spécialisées a augmenté de 11,5% (+200), et celui de lits en établissements de soins a augmenté de 7,2% (+372).

Une offre pourtant toujours insuffisante

Si l’offre a augmenté, tous les problèmes ne sont pas pour autant résolus. « Pour de nombreuses personnes auditionnées, deux tiers des malades nécessitant des soins palliatifs n’y ont pas accès », rappelait en mars une mission d’information de l’Assemblée nationale. Dans la présentation du cinquième « plan soins palliatifs » 2021-2024, le gouvernement estime qu’environ trois cinquièmes des patients décédés d’un cancer ont bénéficié de soins palliatifs, contre moins d’un quart pour les victimes d’AVC ou de sclérose en plaques. Sur la question, le consensus serait général. « Sur les soins palliatifs, tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut avancer », a ainsi souligné début juin la ministre déléguée Agnès Firmin-Le Bodo, chargée de l’organisation territoriale et des professions de santé.

Inégalités géographiques

L’un des problèmes rencontrés est celui de l’accès à ces soins spécifiques, notamment parce que la répartition des lits de soins palliatifs et des équipes est loin d’être uniforme sur le territoire. Tous les départements français, sauf Mayotte, ont des lits spécialisés en soins palliatifs. Mais une vingtaine d’entre eux ont moins de 9,4 lits pour 100 000 habitants : les départements d’Outre-mer, trois départements de la région parisienne (Yvelines, Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne), les Ardennes, une série de départements de l’Est de la France (de la Haute-Saône à la Drôme), auxquels il faut ajouter Var, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne et Landes.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

La Rédaction infirmiers.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus