Publicité
Publicité

Le patient acteur de sa Santé au cœur de la réflexion des Directeurs de soins

samedi 13 octobre 2018, par Bruno Benque

Le patient acteur de sa prise en charge est un sujet très actuel dans la réflexion globale menée pour faire face à l’essor des maladies chroniques notamment. Il a fait l’objet de trois ateliers lors des Journées nationales des directeurs de soins. Il a été question de patient expert en santé mentale, d’innovation pédagogique intégrant le patient ou de la qualité du projet de vie des usagers.


La Deuxième Journée d’études des Directeurs de soins 2018 a fait l’objet de trois ateliers sur le thème de la collaboration des patients usagers de soins.

Le patient expert en Santé mentale

Le premier atelier a été présenté par Jean-Marie Revillot, infirmier en Santé mentale, qui a travaillé sur une thèse dans laquelle les usagers sont inclus dans les actions d’éducation thérapeutique dans le champ de la Santé mentale. Dans un contexte où vingt millions de malades chroniques sont recensés, cette évolution semble nécessaire afin que l’éducation thérapeutique ce place comme un vrai projet de vie. Le patient actif devient ainsi acteur de sa prise en charge. On parle alors de patient expert de sa maladie, de personne ressource pour améliorer son traitement, mais aussi de partenaire des professionnels de Santé dans leurs missions. Il pose également la question de la place des patients et des aidants dans le processus de l’éducation thérapeutique, ainsi que su positionnement du directeur de soins et des actions qu’il sera appelé à proposer dans son institution sur ce thème.

Innovation pédagogique intégrant les patients dans le processus

Le deuxième atelier, présenté par le Dr Marie-Christine Moll et le Pr Jean-Claude GRANRY, respectivement vice-présidente et président d’Honneur de la Société Francophone de Simulation en Santé (SoFraSimS), abordait la possible action de l’usager dans le processus pédagogique des professionnels de Santé ainsi que dans l’évaluation des risques. Ils ont mis en lumière la nécessité de favoriser un langage commun entre les soignants et les patients qui ont leur ressenti sur leur parcours de Santé et ont accès à l’information. Pour y parvenir, ils voient quelques pistes à explorer telles l’acquisition d’une culture d’équipe par le patient, le développement d’outils de formation ou leur intégration à des CREX ou au projet PACTE de la HAS. Ils souhaitent enfin voir poindre de l’innovation pédagogique où le patient serait acteur et se développer la simulation. Ce virage pédagogique doit intervenir grâce à l’intervention des outils numériques, le tutorat ainsi qu’au respect des valeurs éthiques.

De l’empowerment du patient à la qualité de son projet de vie

C’est enfin Patrick LARTIGUET, chargé de mission à la Société d’éducation thérapeutique santé Occitanie (SETSO), qui a évoqué le « Modèle Montréal » de partenariat de soins. Cette approche présente le patient comme faisant partie de l’équipe, résultat de ses attentes et de son empowerment désormais reconnu. Mais cela passe tout d’abord par la professionnalisation des patients d’un côté et de l’acculturation des soignants de l’autre. Ce modèle reste toutefois à revisiter en tenant compte du patient partenaire, qui a un vécu de sa pathologie et reste lui-même, tout en étant un patient sachant avec un savoir expérientiel et cherchant un projet de vie de qualité. Pour l’orateur, cette nouvelle donne pourrait redonner du sens à la mission des professionnels de Santé.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité