Publicité
Publicité

Les soignants, variable d’ajustement de l’économie sanitaire

mercredi 27 décembre 2017, par Bruno Benque

Les études internationales récentes publiées sur le champ de l’économie de la Santé confirment que la France est bien placée pour la qualité de la prise en charge des patients. Mais on apprend également que les richesses mises en œuvre dans ce domaine sont mal réparties. Et les soignants semblent une nouvelle fois faire figure de variable d’ajustement.

L’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), qui a pour mission de promouvoir les politiques sensées améliorer le bien-être économique et social des populations partout dans le monde, a publié, le 10 novembre 2017, comme chaque année, son Panorama de la Santé 2017.

Le Panorama de Santé de l’OCDE fait entrer la plupart des pays émergeants

Cette nouvelle édition présente les données comparables les plus récentes pour les principaux indicateurs relatifs à la santé et à la performance des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE, ainsi que dans les pays émergeants tels le Brésil, la Chine, la Colombie, l’Inde ou l’Indonésie. On y retrouve l’essentiel des critères relevant de la qualité des prises en charge des patients, mais également de nouveaux indicateurs, liés notamment à l’hygiène de vie des populations et aux facteurs de risque pour la santé. Elle place aussi une plus grande emphase sur l’analyse des tendances temporelles. Ce document inclut, de plus, des tableaux de bord qui résument les performances comparatives des pays et un chapitre relatif aux facteurs d’amélioration de l’espérance de vie.

Des ressources dédiée à la Santé mal réparties en France

Comme attendu, la France est bien placée en termes d’espérance de vie ou dans la prise en charge de pathologies comme les cardiopathies ischémiques mais est à la traine sur l’hygiène de vie, l’alcoolisme et le tabagisme étant présentés comme plus impactants que dans les autres pays, avec notamment un taux de 20% de fumeurs à l’âge de quinze ans. Les ressources mobilisées en France pour la Santé de ses habitants sont supérieures de 15% à la moyenne des pays de l’OCDE mais semblent mal utilisées, en particulier dans le domaine des soins primaires et de la prise en charge des maladies chroniques. Ces derniers résultats sont à mettre en perspective par rapport à la rémunération des personnels soignants en France.

Les rémunérations des personels soignants en question

Une étude menée par infirmiers.com montre en effet que les IDE font l’objet d’une rémunération inférieure à ceux qui exercent dans plupart des pays voisins, ou plus lointains comme le Mexique. Le salaire des infirmiers mexicains est en effet 83% plus élevé que la moyenne des salaires, tous secteurs confondus alors qu’il est 5% inférieur en France. Même si ces chiffres sont à prendre avec précaution eu égard au niveau de vie des mexicains, la comparaison est plus pertinente avec les voisins luxembourgeois dont le salaire est deux fois plus élevé qu’en France. D’autre part, aux Pays-Bas ou en Hongrie, la rémunération des IDE augmente régulièrement depuis dix ans alors qu’elle stagne dans l’hexagone.

Pénurie médicale, mauvaise répartition des ressources dédiées à la Santé, rémunérations soignantes peu attractives, souffrance dans les rangs des personnels paramédicaux, mais aussi médicaux hospitaliers, les problèmes semblent s’accumuler sur le territoire français. Espérons que la Stratégie Nationale de Santé, qui a été adoptée par le Gouvernement le 20 décembre 2017, puisse permettre d’inverser la tendance.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus

Publicité