Aurore, Charles et Stella : pour ses 20 ans, Infirmiers.com célèbre l’écriture

jeudi 22 octobre 2020, par Bernadette Fabregas

« Ce jour-là, face à mon premier patient... »... Lorsque la Rédaction d’infirmiers.com choisi ce thème pour lancer son opération d’anniversaire « 20 ans » en suggérant à la communauté d’Infirmiers.com de nous proposer une « mini nouvelle », elle pensait que cette phrase saurait résonner dans la mémoire de chacun. En effet, à la lecture des contributions, elle a su stimuler la mémoire des IDE et réveiller les souvenirs. Le premier patient, chacun connaît son importance, il a pu être celui qui intimide ou qui donne confiance. Celui dont on se souvient pour le meilleur ou parfois le pire, celui qui vous regarde pour celui que vous êtes devenu à l’instant où vous l’avez croisé : un soignant. Trois textes ont retenu l’attention de la rédaction, celui d’Aurore, de Charles et de Stella.

Aujourd’hui riche de sa communauté de plus de 326 000 membres inscrits sur son site, en 20 ans, Infirmiers.com a su faire son chemin et évoluer au côté de la communauté soignante... Alors oui, célébrer les 20 ans du site au travers d’un concours de « mini nouvelles », valorisant la créativité par l’écriture, tout en gardant le sens profond qui nous réunit, le soin, nous est apparu comme une évidence.

La force du soignant et sa vulnérabilité parfois révélée...

Les textes que nous avons reçus illustrent parfaitement l’engagement du soignant à soigner au plus près des besoins de cet autre vulnérable. Bien sûr, les situations ne sont pas toujours idéales. Dans la relation soignant/soigné, rien n’est évident. Il peut y avoir des râtés, des échecs, des doutes et des souffrances, mais aussi des élans et le plus souvent des jolis moments de partage et de confiance, chers à tout soignant. Soigner, au delà de l’aspect technique, c’est aussi ouvrir son coeur et livrer ses émotions, toujours avec cette « juste distance » que l’on se doit d’observer pour ne pas se faire mal.

Les trois textes que la rédaction a choisis illustrent à leur manière des situations de soin bien différentes, mettant en lumière à la fois la force du soignant et sa vulnérabilité parfois révélée, mais toujours avec sa capacité d’analyse pour une meilleure compréhension de l’autre et de soi, dans un « tricotage » relationnel toujours en mouvement.

Pour Aurore, face à Philippe, son « premier patient », cela sera l’adieu aux larmes. Ce jour-là, face à mon premier patient, j’ai dû faire face à mes propres sentiments et mes propres transferts. J’ai dû apprendre à être professionnelle et à ne pas me laisser submerger par mes émotions. Ce jour-là face à mon premier patient, j’ai juste dit « merci ». Je ne sais dire, d’ailleurs, quelle est l’émotion que j’ai ressentie à ce moment-là : fierté et joie teintée de la tristesse de cet instant, qui sonnait un peu comme un adieu. Philippe est parti dans la nuit. Il est parti comme il était venu, en regardant goutter la pluie par la fenêtre ouverte. Le Merci qu’Aurore adresse à Philippe en dit long. Si les premières fois sont toujours uniques, elles permettent aussi d’acquérir une expérience qui, ajoutées à d’autres, aidera le soignant en devenir à rester solide.
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Bernadette Fabregas
Rédactrice en chef Infirmiers.com
bernadette.fabregas@infirmiers.com
@FabregasBern


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus