Assises Hospitalo-Universitaires : les CHU surfent sur la Loi de santé

jeudi 4 décembre 2014, par Bruno Benque

Les 14èmes Assises Hospitalo-Universitaires 2014 ont été l’occasion, pour les CHU, de surfer sur la Loi de Santé, qui fait, comme chacun sait, la part belle au secteur public hospitalier. Les Présidents de Conférences ont, durant deux jours, évoqué les grands chantiers en cours dans les CHU, notamment la course à la productivité ou la mise en cohérence des formations des professions de santé avec leur environnement.

JPEG - 28.4 ko

Les 14èmes Assises Hospitalo-Universitaires qui se sont tenues à Marseille les 2 et 3 décembre 2014, se sont déroulées dans un contexte local tendu, l’AP-HM n’étant pas au meilleur de sa forme, mais ont réaffirmé le rôle majeur des CHU dans le paysage sanitaire français.

Un contexte tendu sur fond de crise à l’AP-HM

Le Pr Guy Moulin, Président de la Conférence des Présidents de CME de CHU, a précisé d’emblée que cet événement intervenait dans une ville où le CHU a fait l’objet d’un rapport de l’IGAS très négatif quant à la gestion de l’AP-HM. Ce document a beaucoup affecté l’ambiance générale des personnels, surtout au niveau médical et cadre, qui ont réagi avec fatalisme et démobilisation. Le Pr Moulin assure que, désormais, le déficit chronique de l’AP-HM se réduira au cours des prochaines années, un contrat de retour à l’équilibre étant en cours d’élaboration. Et même si l’impression est négative vu de l’extérieur, les difficultés n’empêcheront pas le premier employeur de la région à mener des projets de développement.

Les CHU engagés dans une course à la productivité

Le cas marseillais n’est pas isolé, puisque les CHU évoluent dans un contexte économique général en berne. Mais partout, des restructurations se mettent en place et les économies de fonctionnement sont engagées. Philippe Domy, le Président de la Conférence des Directeurs Généraux de Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires, voit dans la Loi de Santé qui vient d’être adoptée par le parlement une opportunité de réorienter les missions des CHU vers la prévention, ce qui devrait permettre, à terme, de réduire les coûts de fonctionnement des missions de soins. Il précise en outre que les déficits endémiques sont aujourd’hui contenus, notamment par une meilleure productivité et des coupes franches dans les effectifs. Ceux-ci ont, par exemple, été réduits de 400 personnes au CHRU de Montpellier.

Réorienter la formation au niveau régional et international

Enfin, sur le volet universitaire, Jean-Pierre Vinel a rappelé le rôle essentiel de la formation des médecins dans le cadre de la lutte contre la désertification médicale. Il conçoit que les jeunes médecins sont trop techniques et sont par conséquent attirés par les structures urbaines. De nouvelles organisations sont à inventer, en même temps que des formations d’assistant en médecine générale ou des postes d’internes au sein des régions sous-dotées, afin de mieux prendre en compte les parcours de soins spécifiques à chaque territoire. Le PD a rappelé d’autre part la nécessité de renforcer les liens entre Université et CHU pour améliorer l’efficacité de la coopération internationale dans le domaine de la formation des professions de santé.

« Au CHU, il y a toujours de la lumière »

Si les Assises Nationales Hospitalo-Universitaires apparaissent comme une grande opération de promotion des CHU, ce qui est légitime, il semble que les structures hospitalières plus réduites soient quelque peu laissées pour compte, bien que la Loi de Santé oblige les premiers à soutenir les secondes aux moyens de Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT). D’autre part, cet événement a mis en lumière l’opposition farouche des Présidents de Conférences de CHU au secteur privé. « Au CHU, il y a toujours de la lumière », a ironisé le Pr Moulin, faisant référence aux missions de service public qui sont assurées sans discontinuité, contrairement aux structures privées. La fin du clivage public/privé, que nous appelions de nos veux dans un récent article, semble bien utopique...

Bruno Benque
Rédacteur en chef adjoint cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus