La formation paramédicale évoluera avec son temps

vendredi 5 juin 2015, par Bruno Benque

La transformation du système de santé, la territorialisation de l’offre de soins et surtout l’autonomie des instituts de formation, tels ont été les thèmes phares de la deuxième journée du congrès du CEFIEC. Des débats Université / Associations professionnelles de haute volée ont clôturé cette journée.

JPEG - 16.8 ko

La deuxième journée du congrès du Comité d’Entente des Formations Infirmières et Cadres (CEFIEC), qui s’est déroulé du 27 au 29 mai 2015 au Centre de congrès de Caen (14), a été l’occasion d’exposer ses positions concernant l’évolution des structures de formation et d’envisager les enjeux pour l’avenir.

Maillage territorial et conception socio-constructiviste de l’apprentissage

Afin de mieux se positionner par rapport à l’environnement sanitaire, le Comité a réaffirmé sa volonté de s’appuyer sur « les principes incontournables de maillage territorial, d’acquisition des compétences professionnelles en situation réelle de soin basé sur une conception socio constructiviste de l’apprentissage, de formation par des pairs en alternance intégrative avec un accompagnement pédagogique des étudiants dans leur parcours de formation nécessitant des temps importants de travaux dirigés en groupes restreints et de suivi individuel. »

Plus d’autonomie pour les instituts de formation

Les évolutions envisagées s’inscriront donc notamment dans un contexte de transformation du système de santé, avec le développement de l’éducation et de la prévention, des parcours de soins facilités et de l’innovation, et de territorialisation de l’offre de formation paramédicale par une prise en compte des défis à relever au niveau régional, au niveau du territoire de santé, en lien avec le découpage universitaire, avec la politique sociale et les évolutions sociétales. Ces évolutions devraient enfin pousser les instituts à acquérir leur autonomie « par l’acquisition de la personnalité morale permettant une réelle emprise sur les décisions stratégiques, notamment au regard de la gestion administrative et budgétaire ».

Un débat Université/Associations professionnelles fort riche

Sur ce dernier point, qui s’avère un projet assez ambicieux, des expériences concrètes de fonctionnement en autonomie ont été exposées lors du congrès. C’est ainsi que le GIP de Quimper-Cornouaille en Bretagne et le GCS d’Albi en Midi-Pyrénées, ainsi que La Haute école de Namur en Belgique ont présenté les processus en cours, ou finalisés, mis en place en faveur de leur autonomie et les ecceuils qu’il a fallu surmonter. Le GIP d’Avignon, le GIP de Laval et le GCS/IFCS de Lyon ont également témoigné de leur expérience dans ce domaine. Alors que les Ministères de la Santé et de l’Éducation avaient boudé ce débat, Florence Girard Présidente de l’ANDEP, Laurence Laignel Vice-Présidente de l’AFDS, Lisa Cann Présidente de la FNESI, et Martine Sommelette Présidente du CEFIEC, pour les associations professionnelles et Frédéric Beatse, Vice-Président de la région Pays de la Loire et représentant de l’ARF Professeur Maurel Vice-Président de l’Université de Caen Basse Normandie, pour le volet universitaire, ont ensuite échangé sur ces évolutions à prévoir.

Mutualisation des moyens et maintien des compétences au sein des territoires

Le CEFIEC a conclu la journée en réaffirmant sa volonté de voir les instituts adopter des stratégies, au sein des territoires, visant à se construire avec les partenaires (la Région et l’Université) et visant le maintien des compétences au sein des territoires. « Ceci implique également, poursuit le Comité, de développer la Formation Continue des professionnels et ainsi contribuer au Développement Professionnel Continu (DPC) ». Il faudra d’autre part envisager une mutualisation des moyens, afin de rechercher la qualité dans un contexte économique restreint, en plus d’acquérir, comme nous l’avons vu, une autonomie dans la gestion des dispositifs.

Bruno Benque
Rédacteur en chef cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus