Formation au Diplôme d’État d’infirmier : plus de 612 000 vœux sur Parcoursup 2020

mercredi 29 avril 2020, par Bernadette Fabregas

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation vient de publier une « note de synthèse » intitulée « Parcoursup 2020 : les voeux d’orientation des lycéens pour la rentrée ». L’occasion de faire le point sur le sujet et de constater que l’attractivité de la formation en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat d’Etat d’Infirmier (DEI) reste en tête des demandes avec quelque 612 007 voeux formulés par les lycéens inscrits sur Parcoursup en 2020.

Rappelons, en préambule, que le 2 avril 2020 était le dernier jour donné aux lycéens pour finaliser leur dossier candidat sur Parcoursup avec les éléments demandés par les formations, et pour confirmer tous leurs vœux. Selon Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignelment supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, on observe plus de candidats et de vœux confirmés pour la procédure 2020, en dépit de l’état d’urgence sanitaire. Lors de cette étape et dans le contexte que l’on connait, les candidats ont bénéficié d’un accompagnement et d’une mobilisation d’autant plus importante de leurs professeurs principaux, des chefs d’établissements, des services académiques et des services d’orientation.

La note de synthèse1 publiée le 23 avril dernier par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation nous enseigne, qu’en 2020, 658 000 lycéens scolarisés en France se sont inscrits sur Parcoursup et 98,3 % ont confirmé au moins un vœu, soit 2 points de plus que l’an dernier. Cette augmentation se traduit par 20 000 terminales supplémentaires ayant confirmé un vœu, dont la moitié en série professionnelle. L’autre moitié est partagée entre la série générale (+6 000) et la série technologique (+4 000). Cette hausse, alors que le nombre de lycéens en terminale est constant, est liée au nouvel enrichissement de l’offre de formation avec l’ajout de plus de 1 000 formations supplémentaires (hors apprentissage). Parmi elles figurent notamment des licences de l’Université Paris Dauphine, les formations des IEP, de nouvelles écoles de commerce ou de management, celles préparant aux métiers de la culture et les formations préparant aux professions paramédicales. A noter aussi la réforme de l’accès aux études de santé qui conduit à la disparition de la PACES et à la création des PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé) et L.AS (Licences option Accès Santé).

La part des candidats ayant fait au moins un vœu hors de leur académie de résidence a encore augmenté de 3 points par rapport à l’année dernière (69 % contre 66 %). Cette augmentation est équivalente pour les trois séries du bac. Cela concerne 76 % des lycéens de la filière générale, 66 % de la série technologique et 51 % de la série professionnelle. Cette année encore, les non-boursiers sont plus concernés par la mobilité (72 %) que les boursiers (61 %).
Lire la suite dans www.infirmiers.com...

Bernadette Fabregas
Rédactrice en chef Infirmiers.com
bernadette.fabregas@infirmiers.com
@FabregasBern


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus