Deux nouveaux dictionnaires publiés à l’attention des aides-soignants et auxiliaires de puériculture

lundi 10 janvier 2022, par Christine Paillard

Le vocabulaire médical est enseigné dans la formation paramédicale depuis le 18e siècle. Les aides-soignants (AS) et les auxiliaires de puériculture (AP) sont également accompagnés à l’acquisition du langage médical. Celui-ci comporte la santé publique, les soins techniques, les sciences infirmières, la santé mentale, etc. À l’occasion de la sortie de deux ouvrages qui leur sont consacrés, voici un rapide historique des dictionnaires publiés depuis le XVIIIème siècle à l’attention des paramédicaux.

Ces divers aspects permettent de comprendre l’environnement hospitalier afin d’y exercer une activité dans le cadre du nouveau référentiel de formation (10 juin 2021). La terminologie est importante pour les personnels qui interagissent avec les personnes soignées ou avec une équipe pluri-professionnelle, pour évaluer un état clinique ou pour gérer une situation à risque ou encore pour accompagner les personnes aidées et les proches aidants.

La terminologie des aides-soignants et auxiliaires de puériculture

Le vocabulaire médical comporte un aspect linguistique, didactique mais aussi historique. Deux nouveaux dictionnaires ont été créés pour aider les élèves AS et AP à comprendre les mots de l’environnement hospitalier, médical, social et relationnel.

Il s’agit tout d’abord du Dictionnaire médical des AS-AP (Paillard, Christine. Sétes éditions. 2021), qui est le fruit d’une importante recherche documentaire et scientifique en santé. Le choix des entrées s’est effectué à partir du référentiel de la formation AS et AP, mais aussi au regard des besoins lexicographiques identifiés sur les terrains de stage. Ce recensement terminologique facilite la compréhension d’un vocabulaire interprofessionnel et cible la qualité d’une prise en charge des personnes soignées. Ce dictionnaire est dit « d’apprentissage » car il permet de s’approprier la logique des mots formés par des affixes (suffixes, préfixes), des mots racines, sans pour autant donner un cours traditionnel de français.

Le second ouvrage s’intitule Dictionnaire de la relation et de la communication des AS-AP (Paillard, Christine. Sétes éditions. 2021), qui relève , quant à lui, d’une approche par compétences. Il était nécessaire de donner des éléments terminologiques pour comprendre l’implication d’une posture réflexive dans un contexte hospitalier évolutif. Ce dictionnaire des soins relationnels est l’outil incontournable au regard du dernier référentiel, des enjeux liés à la qualité et à l’exigence d’un métier à risque. Cet ouvrage est entièrement adapté pour les formations du secteur sanitaire et social, enrichi par une littérature professionnelle en santé. Toutes les références bibliographiques recensées ont permis de rédiger les définitions liées aux diverses situations de communication rencontrées par les soignants au bénéfice des personnes aidées dans les actes essentiels de la vie.

La terminologie médicale pour les infirmiers

Les dictionnaires médicaux actuels et destinés aux infirmiers sont traditionnellement rédigés par des médecins (voir bibliographie en bas de page. Deux professionnels se sont intéressés à la terminologie soignante. Ils ont rédigé deux dictionnaires, préfigurant une certaine émancipation en médiatisant des savoirs pluri-professionnels. C’est ainsi que l’ « Amiec recherche » fut un groupe constitué de professionnels, dont René Magnon, pour rédiger un ouvrage de référence, le Dictionnaire des soins infirmiers et de la profession infirmière chez l’éditeur Masson. 3e ed. 2005. Marguerite Potier, d’autre part, infirmière et docteure en sciences de l’éducation, rédigea le Dictionnaire encyclopédique des soins infirmiers chez l’éditeur Lamarre (2002)

Le premier dictionnaire reprenant des concepts des soins relationnels en santé fut conçu par une lexicographe, docteure en sciences du langage. Le Dictionnaire des concepts en sciences infirmières : Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné fut publié chez Setes édition. 5e ed. 2021. Ce dictionnaire est ancré dans le champ linguistique et littéraire pour définir les soins infirmiers dans le cadre de la nouvelle discipline des sciences infirmières (2019). Il s’inscrit dans l’environnement médical et de la profession infirmière.

Notons la mise en ligne du Dictionnaire médical de l’Académie de Médecine numérisé à partir de l’édition initiale (quinze volumes) et conduite à l’instigation de J-Ch. Sournia (1997) et par le Conseil International de la Langue Française (CILF). La version informatique a été mise à jour en 2021, elle demeure accessible et favorise une triple investigation. Il est possible par exemple de repérer une définition à partir d’un mot clé mais aussi de prendre en compte ce mot clé dans d’autres définitions, ce qui enrichit le sens des mots. Il est enfin facile de rédiger un élément formant (suffixe, préfixe, radical) pour trouver des définitions, comme par exemple “hypo” ou “algie”.

Une brève histoire des dictionnaires

Les premiers dictionnaires en santé sont dits portatifs. Voici quelques dictionnaires importants dans l’histoire de la formation soignante :

Ces dictionnaires historiques furent rédigés dans le contexte des nouvelles réformes. Ils permettaient de vulgariser un savoir transmis aux soignants, au public averti dans un environnement rural. Dans ces dictionnaires, la préface éclairait les lecteurs sur l’utilisation qu’ils pouvaient en faire. Ils contenaient aussi des explications pratiques avec des injonctions que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de paternaliste. Ces premiers dictionnaires posèrent les bases d’un enseignement linguistique dans le champ médical. Le petit dictionnaire des infirmières illustre parfaitement cet aspect pédagogique dans les premières écoles d’infirmières (1878).

La terminologie est aujourd’hui interdisciplinaire et permet d’ancrer un raisonnement clinique qui a su évoluer vers des champs théoriques et pratiques. De l’aide-soignant au médecin, les dictionnaires favorisent la prise de décision et permetent d’adapter des soins au regard des pathologies. Ils autorisent les soignants à s’approprier un vocabulaire qui n’est plus réservé à une élite. Les dictionnaires sont des ouvrages didactiques qui médiatisent des savoirs et accompagnent les élèves et les étudiants à développer des méta compétences.

Lexiques des mots de l’anatomie et de la physiologie :

Dictionnaires médicaux destinés aux infirmiers :

Christine Paillard
Documentaliste en IFAS
christinepaillard@gmail.com


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus