Apprentissage de la Santé numérique : où en est-on ?

jeudi 28 octobre 2021, par Valérie HEDEF

La crise sanitaire a immanquablement accéléré l’usage de la santé numérique, bien souvent à marche forcée. Mais son apprentissage en tant que tel est-il pour autant entré dans les mœurs des étudiants en soins infirmiers (ESI), des formateurs et des professionnels de santé en exercice ? Le point alors que vient d’être lancée mi-octobre la Stratégie d’accélération santé numérique (SASN).

Cours d’enseignement diffusés sur Internet (MOOC), outils collaboratifs, questionnaires à choix multiples (QCM) interactifs, simulation en santé, e-learning, forums…, la e-santé a depuis déjà plusieurs années investi le domaine de la formation en santé. La feuille de route ministérielle du numérique en santé (MSS-DNS) 2018-2022 inclut d’ailleurs la formation comme un moyen pour accompagner l’accélération du virage numérique. Pour autant, sur le terrain, on ne peut pas dire que son intégration dans les référentiels de formation initiale soit aujourd’hui une réalité pleine et entière. Les professionnels de santé sont ainsi encore trop peu formés aux enjeux du numérique en santé alors que parallèlement les besoins et usages explosent. La formation initiale doit être un levier pour la montée en compétences au numérique en santé de l’ensemble de ces professions (médecin, infirmier, éducateur spécialisé…, ndlr), peut-on lire dans le dossier de presse consacré à la Stratégie d’accélération santé numérique (SASN), officiellement lancée le 18 octobre dernier lors du premier anniversaire de G_NIUS – le Guichet national de l’innovation et des usages en e-santé – et qui a pour ambition de positionner la France en leader mondial de la santé numérique.

Une avancée « à marche forcée » dans les IFSI

Certes, des axes sont notamment préconisés au niveau des instituts de formation, a souligné Lisette Cazellet, responsable formation Association Formatic Santé (encadré 1), pour le compte de Martine Fontaine, conseillère pédagogique régionale à l’ARS Occitanie, lors d’un atelier sur le sujet dans le cadre de la 15ème édition de l’université de la e-santé organisée par l’association Formatic santé. Dans les Ifsi, la pandémie a fait avancer les choses à marche forcée, dans certains cas plutôt avec des réussites, a-t-elle poursuivi. Des initiatives régionales sont d’ailleurs à pointer ça et là dans l’Hexagone (encadré 2). Reste qu’il faut voir comment cela va évoluer. Comment les nouveaux usages vont se pérenniser ? Comment les formateurs vont-ils monter en compétence ?.
LIre la suite dans www.infirmiers.com...

Valérie Hédef
Journaliste Santé
valerie.hedef@orange.fr


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus