Prendre des fonctions de formateur en IFSI : conseils pour bien débuter

jeudi 5 juillet 2007, par Frédéric Rufin

Extrait d’une discussion sur l’ancien forum :
La question était la suivante :

"Recherche doc, sites, montages !!!
Ma nouvelle fonction de cadre pédagogique c’est parti mais toute seule c’est pas évident !!! Pouvez vous m’envoyer tout ce qui pourrait m’être utile ?"

Bravo pour ton choix, quoi qu’en disent certains, il est courageux.
La formation est autant un levier du changement et de la qualité des soins, que l’encadrement en service.

Etant moi-même formateur en IFSI, depuis quelques années, j’ai déjà guidé plusieurs collègues dans leur nouvelle prise de fonction.
Certains étant cadres sans expérience pédagogique, d’autres infirmier(e)s avec projet cadre en faisant fonction.

L’expérience m’a montré, que quoi qu’on en dise, les nouveaux formateurs passés par la formation cadre, arrivent beaucoup mieux armés, même si pour les autres, ce n’est pas impossible, juste un peu plus long...

Mes conseils sont les suivants :

1/ Maîtriser l’aspect législatif de la formation, le programme.
Cela ne veut pas dire apprendre les textes par coeur, mais les avoir lus, au moins les principaux, savoir où les retrouver rapidement, si tu dois les consulter, et surtout les avoir analysés et compris. En cas de difficultés, fais toi expliquer les parties obscures par des collègues plus expérimentés. Sinon, tu peux toujours poser tes questions précises sur le forum.

2/ Avoir compris le projet de formation de l’IFSI où tu travailles. Théoriquement, il est propre à chaque structure, et décline les finalités de la formation, les valeurs, le sens de la formation... quel infirmier vous souhaitez former...

3/ Avoir compris le projet pédagogique. C’est la mise en oeuvre concrète des finalités déclinées dans le projet de formation. Il comprend les objectifs généraux et opérationnels, la planification et l’organisation de la formation en fonction de la pédagogie retenue.

Pour clarifier rapidement tes connaissances, en pédagogie, je te conseille de lire 3 revues :

La revue Sciences Humaines :
- le numéro Hors Série d’Avril 1998, qui s’appelle « Eduquer et former » : un bilan complet des connaissances y est réalisé. Un livre a d’ailleurs été édité si tu veux approfondir plus tard.
- le numéro Hors Série de Mai/Juin 2002, « Transmettre en éducation »

Et Soins Cadres d’Août 2001 consacré à la pédagogie, qui fait un bon tour d’horizon des différentes problématiques, que tu rencontreras.

Souviens-toi d’une chose, la fonction de cadre en IFSI ne consiste pas seulement à enseigner mais à réunir les conditions d’apprentissage favorables, pour que l’étudiant, qui est sensé être acteur de sa formation, se forme par lui même.
Le but de la formation est de l’aider dans la construction de son identité professionnelle. Ce qui concrètement, veut dire trouver un équilibre entre les connaissances et le questionnement.
Les pièces maîtresses de cette construction étant les modules transversaux et non les modules spécifiques, qui seront toujours insuffisamment développés, compte tenu de la spécialisation des services, à ce jour.

Un autre aspect : toujours se rappeler que pour environ 95 ou 99% des étudiants, toutes les stratégies des étudiants tournent autour des évaluations. C’est ce qui mobilise la plupart de leur énergie.
En le sachant, à toi de l’utiliser pour arriver à tes fins et pour que l’évaluation ne soit pas seulement un contrôle de connaissances, bête et méchant.
Même à l’IFSI, il est possible d’utiliser toutes les formes d’évaluation collectives, individuelles, écrites orales, voire pratique...


Extrait d’une discussion sur l’ancien forum :
La question était la suivante :

"Bonjour, je suis CDS et je postule en IFSI. J’ai eu un premier entretien avec la directrice, qui s’est bien déroulé. Avant de prendre sa décision quant à mon poste, elle m’a remis le projet pédagogique ainsi que le programme du cursus.
Elle me demande de me projeter en tant que responsable des 1ère année ; et je dois concevoir l’organisation de la scolarité, en tenant compte des différents modules enseignés et des stages. Pouvez-vous me conseillez... "

Juste quelques conseils :

1/ Lire le message suivant :
- Lire la discussion sur l’ancien forum

2/ Comprendre l’articulation des projets :

- Le programme : Qui constitue le cadre législatif incontournable, mais laissant une grande latitude

- Le projet de formation : Il est sensé décliner les Finalités (le sens et les valeurs) quel IDE former ?

- Le projet pédagogique : Le but (les intentions) la pédagogie et les méthodes pédagogiques pour arriver à ces finalités.

PDF - 10.1 ko
Articulation des projets

Concrètement, dans le programme bleu, (Berger Levrault), épluche le en détails :

1/ La présentation du programme : Montre essentiellement le type d’IDE le programme 92 veut former
2/ Les principes pédagogiques : Explique ce qu’il faut développer chez l’étudiant, en particulier simultanément les connaissances et le questionnement...
3/ Les finalités de la formation : Réaffirme les caractéristiques de l’identité IDE
4/ Le tableau de répartition globale des modules : Permet de comprendre la mise en œuvre

Après cela, tu pourras te pencher sur l’organisation de la formation

La chose à comprendre est que la charpente de la formation, donc de la construction de l’identité IDE, est les modules transversaux : C’est à dire Anat phys Pharmaco, Hygiène, Santé publique, Déontologie, responsabilité, organisation du travail, législation Ethique, soins infirmiers (4), sciences humaines, ....

L’objectif n’est pas de former un IDE au top dans tous les services mais un infirmier polyvalent apte à répondre aux besoins d’un individu ou d’un groupe.
Ce qui veut dire que les autres modules, spécifiques,(ex cardio, pneumo, psy..) ne seront vraisemblablement jamais complètement satisfaisant en fonction du lieu d’exercice.

PDF - 4.6 ko
Trajet de formation des ?tudiants en IFSI

Pour ce qui concerne la 1ère année, je vais t’expliquer la représentation caricaturale que j’ai de l’étudiant :

En 1ère année, il est comme un « enfant » auquel tu peux raconter n’importe quoi, comme « un réservoir vide ». Ce qui est faux puisqu’il a une représentation de la profession, erronée, certes, basée sur des valeurs personnelles et aucune pratique.

En 2ème année, il est comme un « ado » qui possède une petite expérience de la vie, qui croit avoir tout compris, qui est incapable de faire le deuil de ces anciennes représentations, mais qui n’a pas encore suffisamment d’expérience pour s’appuyer sur des valeurs professionnelles fortes.
Comme pour les ados c’est parfois le moment de la révolte.

En 3ème année, il faut distinguer, 2 phases.
Le début d’année (fin de la 2ème : idem ci-dessus) C’est aussi la phase des modèles et contre-modèles ; et l’après mémoire (travail écrit de fin d’études) où là, il entre dans une phase de professionnalisation et d’engagement professionnel, s’appuyant sur son travail de recherches et les valeurs qu’il y a développé.
C’est l’age « adulte » où on peut réellement avoir des discussions professionnelles.

Pour conclure, je crois que la première année, doit permettre à l’étudiant de comprendre qu’il n’est plus à l’éducation nationale, que les connaissances ne lui arriveront pas seule,(notion d’étudiant acteur de sa formation) qu’il est dans une formation professionnelle, sérieuse....avec tout ce que ça sous entend. C’est le moment de poser les bases de la fameuse identité professionnelle, en travaillant à partir de ses représentations personnelles de la profession, puis sur les modules transversaux, pour arriver ensuite à parler de conceptions professionnelles, s’appuyant sur des expériences, notamment de stage, exploitées à l’IFSI, en facilitant les liens théorie/pratique en retour de stage. (En pratique l’objectif est l’acquisition des notions d’hygiène, et des soins de nursing) Tout ceci leur permettra de parler de projet professionnel. Un des rôles du formateur est bien d’aider l’étudiant à formaliser ce fameux projet.

La 2ème année, est en général plutôt centrée, sur la pratique des soins et l’aseptie (beaucoup de modules spécifiques)

La 3ème année est centrée sur l’engagement professionnel, pour que l’étudiant ait à la fin de l’année une vision plus large de la profession, tant au plan national qu’international.

PDF - 3 ko
Repr ?sentation graphique de l’infirmier 1992

Si certaines notions ne sont pas claires, posez votre question sur le forum.... Bon courage
Fred


Toute remarque ou complément seront les bienvenus. Rendez-vous pour cela sur le forum de discussion
- Lire la 1ère discussion sur l’ancien forum
- Lire la 2ème discussion sur l’ancien forum


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus