Un système intégré pour le suivi des maladies chroniques

mardi 18 janvier 2022, par Bruno Benque

La prévention elle traitement des maladies chroniques fait de plus en plus appel aux nouvelles technologies. Des chercheurs chinois ont conçu un modèle autonome de surveillance et de prévention de ces pathologies intégrant les apports des dispositifs portables de monitoring, de l’intelligence artificielle et de la blockchain. Ils ont mis en pratique ce processus dans le cadre du suivi des maladies cardiovasculaires, des maladies pulmonaires, du diabète sucré et des maladies chroniques nécessitant une rééducation sportive.

À l’heure où les décideurs du monde sanitaire et médico-social cherchent des solutions à la pénurie de soignants et de praticiens sous l’effet d’une augmentation sensible des besoins, notamment pour le suivi des pathologies chroniques, la biotechnologie et les systèmes d’information pourraient constituer, sinon une alternative, du moins un support.

Des outils portables pour monitorer le suivi des malades chroniques

C’est dans ce contexte que des chercheurs de l’Université des sciences et technologies de Huazhong (Wuhan – Chine) ont imaginé un cadre technique centré sur le patient intégrant l’intelligence artificielle, la blockchain et les dispositifs de communication portables dans la gestion des maladies chroniques. Ils ont consigné leur travail dans un article publié dans la Revue « Current Medical Science », ils décrivent comment le « Smart Healthcare » peut, au travers d’une série de technologies de pointe, apporter de nouvelles possibilités à la gestion des maladies chroniques.

Ainsi, sur le thème de la prévention, la technologie portable intelligente aide les personnes à adopter un mode de vie plus sain, ce qui participe à leur éducation à la Santé. Cette technologie fournit en outre un flux continu de données de santé pour le diagnostic et le traitement des maladies en enregistrant activement les paramètres physiologiques et métaboliques que les professionnels désignés pour leur prise en charge peuvent suivre en temps réel.

L’IA pour analyser les données, la blockchain pour les protéger

Le questionnement des chercheurs, dans ce contexte, est de découvrir comment organiser et analyser les données ainsi recueillies pour atteindre l’objectif ultime d’améliorer la gestion des maladies chroniques, en termes de qualité de vie, de résultats pour les patients et de protection de la vie privée. C’est à ce moment qu’entre en scène l’intelligence artificielle (IA), pour une analyse des données physiologiques d’un patient à partir des appareils portables sus-cités, pour le diagnostic et le traitement de maladies. La blockchain, quant à elle, peut résoudre les problèmes de confidentialité et de fiabilité en autorisant le partage décentralisé des données, en protégeant la confidentialité des professionnels et en garantissant la fiabilité de la gestion de ces données. Les auteurs précisent sur ce point que les anciens modèles de gestion des maladies chroniques existants ne sont dès lors plus centrés sur l’hôpital, mais bien sur le patient.

Un système théorique conçu avec des préoccupations éthiques

Ils remarquent également que des outils comme l’IA, la blockchain, les capteurs et les appareils portables peuvent agir ensemble pour améliorer l’efficacité de la prévention des maladies chroniques, mais en mettant au préalable en œuvre l’intégration et le développement de l’IA pour un calcul de données haute performance. En se concentrant sur les principaux défis de la gestion des maladies chroniques courantes, ils proposent, dans cet article scientifique, un système théorique pour collecter des données de santé sur les maladies chroniques via des dispositifs portables et des terminaux intelligents. Basé sur la technologie blockchain, ils ont conçu le système pour protéger la vie privée des patients ainsi que pour partager et tracer leurs données. Ils ont ensuite résumé la faisabilité théorique de leur processus et introduit le sujet des questions éthiques afférentes à celui-ci.

Une mise en pratique dans la prévention et le traitement de quatre maladieschroniques

La description de leur système met donc en lumière l’intégration et les principes théoriques de l’IA, de la blockchain et des appareils portables dans la gestion des données sur les maladies chroniques et les mettent en pratique dans la prévention et le traitement de quatre maladies chroniques typiques, respectivement les maladies cardiovasculaires, les maladies pulmonaires, le diabète sucré et les maladies chroniques nécessitant une rééducation sportive. Les chercheurs identifient toutefois quelques limites à leur modèle, notamment les paramètres liés au financement d’un tel processus ou leur volontaire réduction du champ des possibles concernant les applications de l’IA intégrée à la blockchain.

Ils concluent en affirmant que ce modèle est susceptible de jouer un rôle clé dans la gestion des maladies chroniques dans un avenir proche et qu’il sera passionnant de voir comment l’utilisation de cette technologie profite aux patients et aux médecins dans les soins de santé quotidiens.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus