L’outil informatique dans vos pratiques professionnelles

mardi 23 novembre 2021, par Bruno Benque

Le niveau d’équipement informatique qui nous est mis à disposition dans notre pratique quotidienne n’est pas toujours en rapport avec nos besoins. Les performances, l’ergonomie ou la rapidité dessolions que nous utilisons laissent parfois à désirer. Une étude récente montre que dans le secteur privé industriel et des services l’outil informatique est un levier de qualité de vie au travail et de fidélisation des cadres. En est-il de même pour vous ? Voici quelques éléments comparaison...

Les systèmes d’information, nous l’évoquons souvent dans nos colonnes, font désormais partie intégrante de notre environnement professionnel, quelle que soit notre activité, soignante ou administrative.

Systèmes d’information à tous les étages

Le domaine du soin est largement pourvu en ce sens, les solutions logicielles couvrant des activités telles que le dossier patient, le plan de soins, les prescriptions médicamenteuses, la gestion d’activités, notamment au bloc opératoire, ou la programmation d’examens. Sur le plan administratif, les fonctions liées l’information médicale, à la valorisation des actes médicaux, aux affaires financières en lien avec les caisses d’assurance maladie, à la logistique, ne pourraient pas se passer de l’outil informatique. Sans compter les nombreuses applications de l’intelligence artificielle qui pointent depuis quelques années pour assister les activités organisationnelles, la gestion des flux de patients, les diagnostics d’examens ou les travaux recherche notamment.

Pas d’activité managériale sans l’outil informatique aujourd’hui

L’activité managériale n’est pas en reste, on le vit au quotidien. La gestion des plannings de personnels, des activités de soins, des vacations médicales ou des statistiques liées aux performances d’un service, entre autres, est irrémédiablement assistée par l’informatique et nous ne pourrions pas, dans notre pratique quotidienne, faire sans. Sans parler des innombrables emails que nous recevons - et envoyons - chaque jour. Il serait d’ailleurs intéressant de voir comment nous pourrions assurer nos missions si nous nous trouvions un jour devant une panne généralisée de réseau ou d’électricité. Ce cas de figure n’est pas sensé arriver, les mesures de prévention et les « plans B » permettant, le cas échéant, de s’affranchir d’une telle déconvenue, mais tout de même... serions-nous capables d’assurer l’essentiel dans cette situation ?

Des niveaux d’équipement pas toujours en phase avec les besoins

Car les établissements de Santé sont tous, dans leur ensemble, bien pourvus en matériels de hardware et en logiciels. Il existe aujourd’hui une solution pour chaque groupe d’activités, des habilitations pour chaque filière professionnelle, un environnement pour chaque service. Mais tout le monde est-il satisfait du matériel mis à sa disposition ? Les logiciels sont-ils tous interopérables ? Leur ergonomie est-elle suffisante pour une utilisation fluide et pertinente ? La réponse à ces questions est souvent négative car parfois les solutions dont nous faisons usage ne répondent pas totalement à nos besoins, soit parce qu’elles n’ont pas été mises jour, soit qu’elles nécessitent plusieurs manipulations pour aller d’un environnement à un autre, soit parce que le réseau local est saturé et provoque des ralentissements du système, par exemple.

Comparer avec nos collègues de l’industrie et des servies du secteur privé

Il serait dès lors intéressant de comparer nos activités cybernétiques aux pratiques des cadres dans les entreprises privées, tous secteurs confondus. Nous vous invitons pour cela à consulter l’étude qu’Harris Interactive a réalisée récemment pour Fleet et qui scrute les attentes des cadres quant à l’équipement informatique dont ils disposent et l’influence que celui-ci a dans leur qualité de vie au travail. On y apprend notamment qu’une majorité souhaite disposer d’un ordinateur plus performant en termes de rapidité et de puissance, mais également permettant la mobilité, autrement dit avoir un terminal portable. Ils sont d’autre part plus de la moitié à subir des problèmes liés à leur équipement informatique, ce qui a des conséquences sur leur performance. Ils sont, de plus, sensibles à une politique informatique coresponsable et assurent que le « Green IT » est un levier pour attirer et fidéliserais talents.

L’ensemble de ces items ne font pas forcément écho à notre pratique quotidienne. Mais à l’heure de la Santé numérique, de la convergence des systèmes d’information dans les GHT ou de la mise en œuvre du télétravail pour certains d’entre nous, cette étude pourrait nous inspirer pour atteindre une meilleure qualité de vie au travail et arriver à être plus productifs sans pour autant y laisser trop d’énergie.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus