Innov’inMed : une seconde édition de haut vol

mardi 4 décembre 2018, par Bruno Benque

Pour sa seconde édition, l’événement Innov’inMed a mis en lumière les progrès de l’épigénétique, une discipline qui pourrait aider à la prise en charge des maladies chroniques. Cette session de haut vol a été l’occasion d’un tour d’horizon des innovations informatiques appliquées à la Santé, notamment l’intelligence artificielle, ainsi que de l’évolution de la formation continue.

La seconde édition du congrès Innov’inMed, qui s’est tenu les 19 et 20 novembre 2018 au Palais du Pharo de Marseille, a une nouvelle fois réussi son pari.

Promouvoir les forces vives régionales à l’international

Cet événement international s’attache en effet à promouvoir les forces vives scientifiques régionales dans le domaine de la recherche appliquée à la Santé. Et le rayonnement de Marseille et de sa région, ainsi que son potentiel, y ont été grandement mis en valeur. Nous en voulons pour preuve le soutien apporté à l’événement, tant des acteurs locaux que des majors de l’innovation médicale et informatique ou des start-up impliquées dans les modèles toujours plus élaborés d’intelligence artificielle appliqués à la Santé.

L’épigénétique pour améliorer la prise en charge des maladies chroniques

Innov’inMed s’est ouvert sur le Health Future Show III, dédié ce jour là à l’épigénétique, avec un sous-titre évocateur : nos gènes sous influence. Animée par Paul Molga, journaliste sciences et innovation aux Echos, cette session visait à montrer comment notre comportement de tous les jours, ainsi que notre exposition au stress ou à des situations nouvelles, influencent notre ADN. Il s’agissait, dans ce contexte, d’identifier comment l’épigénétique pouvait améliorer la prise en charge des maladies chroniques. Pour l’occasion, l’Interpro Santé et l’Upe 13 avaient réuni les meilleurs spécialistes de cette discipline.

Une expérience en direct sur scène

Ce sont tout d’abord trois experts en épigénétique, Joël de Rosnay, Président de Biotics, Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, ethnologue et psychanalyste et Frédérique Magdinier, Directrice de recherche à l’INSERM, qui sont intervenus pour poser les bases de la journée. Mais c’est la seconde partie du Health Future Show qui a retenu l’attention de l’assistance. Le neuroscientifique et Président d’Emotiv Olivier Oullier a mené une expérience en direct sur scène au cours de laquelle il a étudié l’activité cérébrale de l’apnéiste Morgan Bourch’is pendant une apnée de 5 minutes. C’est ensuite Christian Clot, explorateur et initiateur du Human Adaptability Project, qui est intervenu pour transmettre son expérience d’adaptation physiologique et psychologique aux milieux extrèmes. Dans ces conditions, « c’est l’émerveillement qui m’a permis de survivre », a-t-il déclaré.

Intelligence artificielle et nouveaux défis pour la formation en Santé

La matinée s’est poursuivie avec la conférence inaugurale animée par Joël de Rosnay, tandis que, dans d’autres salles, étaient organisés un symposium sur l’informatique médicale, un atelier d’intelligence artificielle appliquée à la médecine ainsi que des conférences dédiées aux nouveaux défis de la formation continue en Santé. Cette première journée a été conclue par la remise des Innov’InMed Awards 2018, au cours desquels ont été primés « e-scopics » dans la catégorie ACCELERATE, « Bhealthcare » dans la catégorie INVEST et « HYPNOVR » dans la catégorie e-Health.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article