HOP’EN : vers une démarche qualité des SIH

jeudi 6 février 2020, par Bruno Benque

Dans le sillage du programme HOP’EN, les acteurs des systèmes d’information hospitaliers s’engagent progressivement dans une démarche qualité. C’est le message que la DGOS a souhaité faire passer lors de la journée organisée le 24 janvier 2020 au Ministère. Les fédérations hospitalières ont, à cette occasion, montré un intérêt certain à ce programme.

Dans le cadre de la stratégie de transformation du système de santé (STSS) « Ma santé 2022 », la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) a lancé le programme HOP’EN, qui constitue le nouveau plan d’action national des systèmes d’information hospitaliers à 5 ans.

Le programme HOP’EN entre dans sa phase opérationnelle

Ce programme a pour objectif d’harmoniser les services numériques des établissements de santé sur un même territoire pour que le parcours du patient et des professionnels de santé d’un établissement à l’autre soit facilité et que chaque patient bénéficie d’un même niveau de services. À ce titre, les établissements qui candidatent au programme HOP’EN doivent, entre autres, faire figurer dans leur projet d’établissement l’engagement des éditeurs des applications utilisées par leurs agents une démarche de certification « Qualité Hôpital numérique » (QHN). Ce programme vient d’entrer dans sa phase opérationnelle.

Une journée DGOS dédiée au partage d’expériences des professionnels

La DGOS a en effet organisé, en coopération avec l’Agence Nationale d’Appui à la Performance (ANAP) et l’Agence du Numérique en Santé (ANS), le 24 janvier 2020 au Ministère, une journée nationale dédiée au programme HOP’EN et à la présentation de son plan d’action. Cet événement, qui a rassemblé près de 200 participants, ainsi que plus de 100 internautes connectés au webinar mis en place pour l’occasion. Au cours de cette session, des professionnels engagés dans la transformation numérique à l’hôpital ont pu partager leur expérience et comparer leurs démarches. Les intervenants DGOS ont, quant à eux, annoncé que 1 440 établissements avaient été présélectionnés en réponse à leur manifestation d’intérêt pour le projet, soit 50% des candidats.

Les organisateurs ont rappelé les objectifs principaux de la démarche, qui est de développer les usages et les bonnes pratiques du numérique en établissement mais également en ville, voire au niveau des patients. Ils ont mis en exergue le volet démarche qualité qui accompagne ce programme, une certification des SIH (action 22 de la feuille de route) devant être intégrée au référentiel V2020 de la HAS.

Des établissements très impliqués dans la démarche

Les principales fédérations hospitalières ont enfin montré qu’elles étaient très impliquées dans ce virage numérique qui doit constituer le socle des stratégies de l’ensemble des acteurs sanitaires à moyen terme. Bertrand Sommier, secrétaire général de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), a trouvé HOP’EN plus efficace que le projet Hôpital numérique, notamment grâce au financement à l’usage. Cyrille Politi, Conseiller transition numérique à la Fédération hospitalière de France (FHF) a quant à lui demandé d’anticiper le risque que certains établissements se retrouvent en difficulté pour atteindre les prérequis du programme, la situation étant compliquée des hôpitaux publics.

Enfin, la FEHAP a qualifié ce plan de vecteur de progrès tandis que le représentant des CCLC a souhaité la prise en compte l’ajout de domaines dédiés à l’intelligence artificielle et au machine learning. C’est déjà demain dans le domaine des systèmes d’information de Santé…

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus