Blockchain en milieu de Santé : une thèse à laquelle vous pouvez contribuer

mardi 16 octobre 2018, par Vincent Pantigny

Vincent Pantigny est actuellement dans la finalisation de sa thèse de Master 2 à l’IESEG School of Management de Lille. Il réalise, dans ce cadre, une étude à la fois technologique et comportementale, sur les différents acteurs de la santé française que sont les pharmaciens, infirmiers, médecins généralistes et spécialistes, cadres de santé, mais aussi les patients.

Après avoir assisté à l’explosion de Bitcoin, je me suis intéressé à la technologie qui l’entoure, c’est-à-dire à la blockchain.

J’ai découvert que la blockchain pouvait vraiment révolutionner le secteur de la santé avec ses différentes utilisations. Le domaine de la santé voit en effet son modèle économique évoluer avec la technologie et doit donc s’adapter. C’est pourquoi l’utilisation de la blockchain pourrait ouvrir de nouvelles portes et se développer dans ce secteur. A titre d’exemple, on peut noter l’amélioration du registre des patients avec une normalisation des données médicales et une amélioration sensible de la qualité de celles-ci, afin que toutes les organisations (hôpitaux, médecins, pharmacies, etc.) aient accès au dossier du patient.

Cette standardisation pourrait permettre une analyse plus précise des données pour faciliter la recherche ainsi que le suivi du parcours de santé des patients. La plupart des articles parlent du potentiel de cette nouvelle technologie, mais aucun d’entre eux ne s’intéresse aux vrais utilisateurs, à leurs besoins ou à leurs attentes. Que recherchent-ils, professionnels ou non, dans les nouvelles technologies dont ils font usage au quotidien ? C’est à partir de ce constat que ma thèse répondra à cette question de recherche : Quelles sont les conditions nécessaires pour qu’une nouvelle technologie telle que la blockchain fonctionne dans le secteur de la santé du point de vue des utilisateurs (patients, infirmières, médecins, pharmaciens, cadres de santé, etc.) ?

En d’autres termes, quelles sont les conditions d’appropriation et les attentes des acteurs de la santé par rapport à une nouvelle technologie ? Et ces attentes sont-elles réalisables grâce à la blockchain mais également au travers de différents aspects techniques ou organisationnels ? La thèse permettra de connaître les besoins de chaque acteur, d’observer les différences qui peuvent exister entre eux puis d’évaluer leur faisabilité. Je me permets donc de vous mettre à contribution afin que vous m’aidiez à donner du corps à mon enquête en répondant à mon questionnaire.

Le lien ci-dessus vous permettra par exemple de montrer vos attentes par rapport aux nouvelles technologies en général mais aussi d’évaluer le système de santé actuel. Je vous remercie d’avance pour votre contribution.

Vincent Pantigny
Étudiant IESEG School of Management de Lille
vincent.pantigny@ieseg.fr


Partager cet article