Utilisation de la bureautique par les cadres de santé

Obstacles et motivations

jeudi 10 octobre 2002, par Stéphane Carré

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication prennent une place grandissante dans la société actuelle. L’hôpital, bien qu’en retard sur d’autres secteurs d’activité, perçoit les possibilités de l’informatique dans le traitement et le stockage des informations.

Dans la plupart des établissements de soins, les cadres de santé manipulent couramment des progiciels permettant la gestion des mouvements des patients ou les commandes de matériels. Les logiciels de bureautique, tels que le traitement de texte ou le tableur, semblent par contre beaucoup moins utilisés par les cadres de santé. Ces applications permettent pourtant de faciliter la gestion administrative d’une unité de soins ou d’un secteur d’activité. Elles améliorent le suivi et l’exploitation des données et offre un meilleur partage de l’information.

Ce travail de fin de formation de cadre de santé s’intéresse à la place que tient l’informatique en France et plus particulièrement dans le milieu hospitalier. Il s’appuye également sur différents concepts : la transmission de l’information (conception de MAC LUHAN), la motivation (travaux de HERZBERG) et la résistance au changement (GONET).

A partir de ces concepts, le travail de recherche s’attache à déterminer quels sont les obstacles à l’utilisation de la bureautique par les cadres de santé. Trois axes principaux sont développés : la matériel informatique à disposition, les formations suivies et les motivations à utiliser les logiciels de bureautique.
Afin de répondre à la problématique, une enquête est menée auprès de vingt cadres infirmiers exercant dans deux établissements de santé du Nord / Pas-de-Calais.
L’enquête permet de montrer l’absence de résistance au changement de l’ensemble des cadres interrogés à l’encontre des nouvelles technologies, alors que les politiques institutionnelles des deux établissements sont très différentes. Les résultats de l’enquête mettent également en évidence la nécessité de développer la formation de cadres de santé aux logiciels de bureautique.

D’autres pistes d’amélioration peuvent être proposées, telle que la constitution de clubs d’utilisateurs ou l’initiation à l’informatique des étudiants infirmiers.
Les professionnels de santé montrent un intérêt particulier à l’utilisation de l’informatique. Il appartient aux cadres de santé et aux institutions de faciliter l’accès à cette technologie dans le but d’optimiser la gestion des unités et l’organisation des soins dispensés aux patients.


IFCS Amiens, promotion 1999/2000.


Partager cet article

Cadre de santé, trouvez votre futur poste en quelques clics

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus