Qualité de vie au travail pour un travail de qualité

mardi 25 septembre 2018, par Bruno Benque

Les soignants ne sont plus en accord avec leur éthique professionnelle. C’est une des raisons pour lesquelles ils souffrent au travail, tiraillés entre la volonté de bien faire, le manque de moyens et de temps pour réaliser leurs missions et l’absence souvent criante de reconnaissance de la part de leur hiérarchie. C’est cette thématique qui sera développée le 2 octobre 2018 à Nantes lors de la session de formation : « Qualité de vie au travail, travail de qualité ».

La Qualité de vie au travail est un thème à la mode aujourd’hui, surtout dans l’environnement sanitaire. Quoi de plus normal lorsque l’on observe une montée généralisée de la souffrance professionnelle, à tous les niveaux de la hiérarchie hospitalière.

Le rôle majeur des cadres de proximité pour combattre la morosité des soignants

C’est sur ce thème que Trilogie Santé organise, le 2 octobre 2018, dans la Salle Insula de l’Île-deNantes, ses Régionales de la Santé, un événement dédié aux managers de Santé mais aussi aux soignants. La qualité de vie au travail pour un travail de qualité est un titre évocateur pour résumer le contenu de cette journée. Si le bien-être au travail est un enjeu de société, dans un univers où les contraintes économiques fortes densifient l’exercice des soignants, le rôle des cadres de proximité est majeur pour combattre la morosité qui s’installe dans ce contexte.

Des soignants insatisfaits de leur travail

Mais pour ces derniers aussi, la période est compliquée. Leur cadre de travail et leurs objectifs changent, les outils qu’on leur met à disposition pour la gestion des différents flux dont ils sont dépositaires demandant une certaine maîtrise pour qu’il soient efficaces. Cette contrainte, parmi tant d’autres, ne les place pas dans les meilleures dispositions pour agir au plus près des personnes qu’ils encadrent. Des problèmes d’organisation, de management, de ressources humaines apparaissent alors, ce qui provoque en eux une certaine insatisfaction. Ce phénomène bien connu des chercheurs en management de la santé les empêche ainsi les soignants de considérer le travail qu’ils réalisent comme quelque chose de vraiment satisfaisant pour le patient et pour eux-mêmes.

Une session qui tentera de remettre les soignants en accord avec leur éthique professionelle

La session nantaise des régionales de la Santé tentera de donner quelques clés aux managers présents afin qu’ils retrouvent de la proximité envers les soignants qui les entourent et, occasionnellement, envers les patients. Les soignants se plaignent de mal-être, de souffrance, de burn-out alors que tous doivent répondre aux exigences incontournables de qualité tout en conciliant des contraintes économiques. Ils ne peuvent pas aimer leur travail si celui-ci ne répond pas à leurs pré-requis qualitatifs. C’est ce que l’on appelle « le travail empêché ». Et comment se reconnaissent-ils dans leur activité et se sentent-ils actifs, sont-ils en accord avec leur éthique professionnelle ?

C’est à travers ce prisme que cette journée de formation tentera de répondre aux attentes des soignants au travers de grandes conférences pluridisciplinaires et pluri-professionnelles mais aussi sous forme d’ateliers pratiques. Elle décernera par ailleurs le Prix de la Succes story régionale à des soignants ayant mis en place des réponses nouvelles ou créatives visant à l’amélioration de votre qualité de vie au travail dans leur région.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus