Promouvoir l’équité soignante grâce au logiciel d’évaluation de la charge en soins

jeudi 16 juin 2022, par Bruno Benque

Les logiciels d’évaluation de la charge en soins comme Virginia sont susceptibles d’agir comme d’authentiques facteurs de QVT dans les services, les pôles, voire les GHT. En le paramétrant précisément selon l’état des patients et les soins dont ils ont besoin, un tel outil permet d’équilibrer la charge de travail au sein de l’équipe et engendrer un réel sentiment d’équité pour les soignants.

Nous vous présentions dans un article précédent la philosophie de l’outil de mesure de la charge en soins Virginia initié par Valérie Vallin ancienne Directrice des soins. Après ces éléments de contexte et autres généralités qui ont motivé l’élaboration de ce logiciel, nous souhaitions aller plus en détail dans son fonctionnement.

Un logiciel pour maîtriser en temps réel la charge en soins dans une organisation

Virginia est un outil qui répond tout d’abord à une démarche institutionnelle, à la fois sur les champs de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC), de la Qualité de Vie au Travail (QVT) et de la maitrise de la masse salariale. Il aide à gérer les effectifs et les remplacements, au niveau du service ou du pôle en adaptant les ressources humaines à la charge de travail avec une réactivité maximale. En pratique, le cadre de santé, ou le directeur de garde par exemple, dispose d’un appel contextuel rapide à partir du Dossier Patient Informatisé (DPI) ou depuis un interfaçage sur un autre logiciel. Il donne une vision en temps réel de la charge en soins dans chaque service par le cadre du service et de Pôle pour les personnels infirmiers et aides-soignants.

Une phase essentielle de paramétrage

Le paramétrage de Virginia démarre par l’évaluation de l’état du patient, en premier lieu son statut d’isolement prescrit – qui peut nécessiter, pour les soignants, un lavage des mains, le port de vêtements protecteurs, la décontamination primaire de matériel en chambre, l’élimination spécifique des DARSI et du linge, etc. -, son éventuelle cécité et/ou surdité - besoin de techniques particulières pour communiquer, qui oblige le personnel à s’y adapter et à réaliser un travail de communication – ou une déficience des fonctions mentales et intellectuelles, une agitation, une confusion.

Il est essentiel ensuite d’identifier les besoins fondamentaux du patient, voir s’il est autonome, a besoin d’une aide partielle ou totale pour l’hygiène, la mobilisation, l’alimentation, l’évacuation. Vient alors l’évaluation des besoins en soins infirmiers avec une prise en compte du nombre de prises par jour de médicaments per os, du nombre de gestes liés à une perfusion, le nombre total d’injections journalières, la prise de constantes, les pansements. Virginia a besoins également d’identifier et de quantifier les soins spécifiques du patient comme l’antibiothérapie particulièrement lourde par voie IV, la transfusion, le lavage vésical, la prise en charge de fin de vie, etc.

Des scores cibles à atteindre et des alertes paramétrables

L’ensemble de ces critères étant correctement renseignés, le logiciel peut alors réaliser la synthèse quotidienne en temps réel des besoins du patient sous la forme de scores présentés sous la forme d’un pourcentage d’atteinte d’un score cible ou de la valeur absolue du score. Le score cible est calculé au moment du déploiement par un système de moyenne, sur une durée convenue et paramétrable. La visualisation de l’ensemble des courbes de synthèse se fait au niveau du service, du pôle, de l’établissement, voire du GHT, selon le niveau de responsabilités de l’utilisateur. Des alertes paramétrables permettent, de plus, aux encadrants d’être avertis dès que certains objectifs ne sont pas atteints.

Et comme la plupart des logiciels de Santé, Virginia peut de réaliser des tableaux de bord des organisations pour mesurer les progrès ou cibler les axes d’amélioration, organiser une nouvelle activité ou réaliser des benchmarking. En centrant les scores par service et par lit par rapport aux effectifs réels ou prévisionnels il permet d’obtenir une analyse fine de la charge affectée aux professionnels, pouvant aller jusqu’à une analyse horaire.

Un authentique outil d’amélioration de la QVT, facteur d’équité

L’ensemble des critères se trouvant à la base de l’évaluation de la charge en soins ont été obtenus au travers du travail d’un comité scientifique pluriprofessionnel d’une douzaine de personnes représentatives, qui a réfléchi pendant plus d’un an à la juste affectation de ces scores qui ne sont pas modifiables – sauf les critères spécifiques qui relatent des activités très pointues - afin de rendre possible des benchmarking inter-établissements. Nous pensons que ce type de logiciel peut entrer dans la catégorie des outils d’amélioration de la QVT par un équilibrage des effectifs en rapport avec la charge de travail réel et, par ricochet, un sentiment d’équité généralisé.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus