Les professionnels RH lancent une concertation sur l’éthique et le numérique

jeudi 15 février 2018, par Bruno Benque

Voici venu le temps des grands travaux pour les professionnels des ressources humaines en France. Après l’ADRH sur le thème des pratiques professionnelles et de la formation, c’est au tour du LabRH de sonder ses adhérents, et au delà le grand public, à propos des usages numériques en amont de la prochaine réglementation européenne concernant la protection des données personnelles. Une charte éthique est en préparation.

Les professionnels des Ressources Humaines (RH) sont en pleine effervescence ces temps-ci, et la réforme du code du travail n’y est certainement pas pour rien.

Le LabRH emboîte le pas de l’ADRH

Nous vous faisions part récemment, dans nos colonnes, de la large consultation initiée par l’Association Nationale des DRH (ANDRH) pour recueillir l’avis de leurs adhérents sur les évolutions de leurs pratiques ainsi que des processus de formation professionnelle. C’est au tour du LabRH, une association qui se veut promouvoir l’innovation dans ce secteur d’activité, de se mettre en évidence.

Une grande consultation après des professionnels des RH

Cette association a en effet lancé, le 31 janvier 2018, la première version d’une Charte Éthique et Numérique pour les Ressource Humaines pour accompagner les dispositions issues du Règlement européen sur la protection des données qui renforcera les droits des personnes concernant leurs données personnelles à compter de mai 2018. Elle est revenue à la charge le 12 février 2018 en annonçant, en coopération avec la CFE-CGC, le démarrage d’une grande consultation publique visant à recueillir les contributions du plus grand nombre. “ A travers le domaine des Ressources Humaines, l’impact potentiel du numérique sur l’égalité des chances, les libertés et le libre-arbitre est immense, a déclaré le Président du LabRH Jérémy Lamri. Porter le sujet de l’éthique RH sur la place publique est une initiative indispensable pour préempter le modèle de société vers lequel nous voulons collectivement tendre ”.

Une charte Éthique et numérique en préparation

La charte Éthique et Numérique a pour objet de poser un cadre de bonnes pratiques pour l’utilisation de solutions numériques dans le domaine des Ressources Humaines, afin que les droits, libertés et sensibilités de chaque individu soient respectés.Pour François Hommeril, Président de la CFE-CGC, les RH réinvestiront leurs fonctions avec éthique si on leur en donne les moyens. "Ce sera un enjeu pour lutter contre le défaut d’attachement que l’on constate, hélas, beaucoup en entreprise, a-t-il annoncé. Naturellement, même si notre syndicat est à l’origine de la démarche avec le Lab RH, sa réussite dans la durée dépend du nombre d’acteur qui la rejoindront. Les partenaires syndicaux sont naturellement invités à le faire ​”

Apporter sa contribution sur la plateforme Parlement & Citoyens

Si cette charte est née du travail initial d’un premier cercle de contributeurs, ces derniers souhaitent le promouvoir et lancent le débat à grande échelle, dans les entreprises, associations, syndicats, et auprès des chercheurs et responsables RH, ainsi que vers tous les citoyens qui veulent participer et s’engager dans cette démarche de réflexion collective. Cette charte est accessible en ligne, jusqu’à la fin du mois de mars 2018, sur la plateforme Parlement & Citoyens où chacun peut y apporter sa contribution afin de l’enrichir. Chaque contribution fera ensuite l’objet d’un vote. Pour rappel, cette charte, une fois finalisée, fera l’objet d’une relecture et d’une validation de la CNIL.

Des ateliers organisés à Paris et en province

Mais ce n’est pas tout, puisque Le Lab RH et la CFE-CGC organisent des ateliers de co-construction dans le but de compléter le recensement des bonnes pratiques éthiques et numériques dans le domaine des RH. Ces ateliers se tiendront le 20 février et le 5 mars 2018, à 14h au siège de la CFE-CGC, Paris VIIIème, 2 mars 2018, à 14h au Lab RH, Paris IXème, mais aussi en province à Lille, Marseille, Lyon et Nantes début mars.La charte sera envoyée officiellement le 30 mars 2018 à la CNIL.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article