Les organisations performantes prennent en compte les initiatives des cadres

vendredi 5 mai 2017, par Bruno Benque

Une entreprise performante est propice aux initiatives des cadres. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le Cabinet Oresys durant les six derniers mois. Même si de nombreux freins existent, ces derniers semblent motivés pour mettre en œuvre leurs idées, comme on le constate trop souvent en établissement de santé. Mesdames et messieurs les Directeurs d’hôpitaux, écoutez vos cadres, ils ont certainement de bonnes idées à vous soumettre...

Oresys, cabinet de conseil en management et organisation, a mené une étude afin d’analyser les liens entre la performance de l’entreprise et ses pratiques managériales, en interrogeant 1150 cadres entre novembre 2016 et mars 2017.

Une entreprise performante est propice aux initiatives des cadres

Il s’agissait de distinguer les entreprises très performantes des entreprises peu performantes en décryptant les liens entre les résultats de l’entreprise et ses pratiques managériales. Face aux défis des entreprises, plus de 90% des cadres ont des idées d’amélioration et sont prêts à s’engager dans leur mise en œuvre. L’étude montre que plus les collaborateurs ont la possibilité de prendre des initiatives, plus leur entreprise est performante et plus ils sont épanouis. C’est ainsi que 94% des personnes interrogées travaillant dans une entreprise performante considèrent leur environnement propice aux initiatives.

De nombreux freins à la prise d’initiative

Dans 85% des cas, les collaborateurs qui peuvent mettre en œuvre leurs idées se sentent épanouis dans leur environnement de travail. Mais les freins sont nombreux, à commencer par la lourdeur des processus (20%), le manque de confiance, d’entraide, le manque de sens (16%), ou l’opacité et la rétention d’information (13%). « Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à de grandes mutations (digitalisation, réglementation, etc.) dont l’ampleur et la vitesse sont sans précédent, remarque Yves Salomon, Président Directeur Général d’Oresys. Cela interroge la pertinence de leurs façons de travailler et leurs modes de management, qui se révèlent bien souvent inadaptés à ces nouveaux enjeux. La question est ainsi posée : est-il possible, en revisitant les modes de fonctionnement de l’entreprise et en développant de nouvelles postures managériales, de créer une approche gagnant-gagnant ?"

Des cadres motivés pour mettre en œuvre leurs idées

Pour libérer la prise d’initiatives, la flexibilité et la qualité du management de proximité sont mis en avant dans cette enquête, où l’on apprend que les entreprises disposent d’un gisement de performance, actuellement partiellement exploité et directement accessible en créant les conditions d’organisation et de management qui permettent la libération de l’initiative des collaborateurs. Elles sont lors plus performantes et leurs collaborateurs sont plus heureux. Les cadres interrogés, quant à eux, estiment à 94% avoir des idées pour faire progresser leur société, et 96% se disent tout à fait motivés pour les mettre en œuvre. Et plus les collaborateurs sont libres de prendre des initiatives, plus ils se sentent épanouis au travail (85%). D’autre part, dans les entreprises jugées peu performantes, 1 cadre sur 2 considère que son environnement n’est pas propice à la prise d’initiatives et ils estiment à 61% ne pas être heureux au travail.

Des supérieurs hiérarchiques inspirants et bienveillants

Le cabinet Oresys en déduit donc qu’il y a, pour les entreprises de demain, un réel enjeu de simplification et de flexibilité de l’organisation, pour dégager du « temps utile » et libérer les collaborateurs. Reste à savoir ce que l’on met dans l’expression « flexibilité ». Ce terme n’a en effet pas bonne presse en milieu sanitaire et médico-social. Mais quid de la hiérarchie ? Dans 79% des entreprises performantes ou très performantes, les cadres considèrent leur manager comme un « leader, inspirant, bienveillant, qui prend en compte leur point de vue et les soutient », contre 56% dans les organisations peu performantes où, de plus, 52% des collaborateurs ne se sentent pas épanouis.

Pas de variation selon l’ancienneté ou le secteur professionnel

Pour Yves Salomon, « il n’existe pas de variation significative dans les résultats des analyses et des chiffres comparés par genre, tranche d’ancienneté, taille d’entreprise ou secteur professionnel, ce qui rend la démonstration d’autant plus valide et universelle ». Alors, mesdames et messieurs les Directeurs Généraux d’établissements de santé et Directeurs de soins, si vous voulez que votre structure soit plus performante, tendez l’oreille à ce que vos cadres ont à dire. Ils ont certainement de bonnes idées à vous soumettre...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus