Les managers de Santé expriment leurs attentes dans une enquête du SMPS

mardi 6 juin 2023, par Bruno Benque

La Matinée organisée par le SMPS le 2 juin 2023 sur le thème de la simplification e la vie des managers de Santé et des hospitaliers a fait l’objet de la restitution d’une enquête menée récemment au près des managers de Santé. Les résultats objectivent, sans surprise, des attentes relatives notamment à l’intensification du travail, aux tâches administratives inutiles, à la fluidité de la ligne hiérarchique ou de l’impact du travail sur la vie privée. Quant au niveau de rémunération, il doit correspondre d’avantage aux responsabilités qui sont les leurs plutôt qu’à une augmentation du pouvoir d’achat.

La délégation régionale Pays de Loire du Syndicat des Manageurs Publics de Santé (SMPS) organisait, le 2 juin 2023 à Angers, une Matinée de formation consacrée à la qualité de vie au travail et au bien-être des managers de Santé intitulée : « Simplifier la vie des manageurs de Santé et des hospitaliers ».

Une matinée pour traiter de la simplification de la vie au travail des managers de Santé

Cette session était articulée autour de trois temps forts, le premier proposant un regard universitaire sur la situation des deux publics considérés, cadres de santé et directeurs des soins, à laquelle participaient notamment notre collègue Présidente de l’ANCIM Dominique Combarnous. Le troisième temps fort de cette matinée a consisté en l’organisation d’une table ronde destinée à réfléchir à comment regagner du temps pour les managers et les hospitaliers dans le contexte actuel. Mais le moment que nous souhaitions développer ici est la présentation de l’étude menée par le SMPS sur les conditions de travail des managers de Santé.

500 managers de Santé répondent à une enquête leurs conditions de travail

Amélie Bouille-Brault, cadre de santé et Clément Pineau, Attaché d’administration hospitalière, tous deux membres du Bureau régional Pays de la Loire du SMPS, avaient été désignés comme rapporteurs de cette enquête réalisée entre mi-avril et mi-mai 2023 et à laquelle plus de 500 professionnels avaient répondu avec 50% de cadres de santé et de cadres supérieurs de santé répondants, le reste des sondés étant directeurs de soins, directeurs d’hôpital ingénieurs hospitaliers, etc. Les résultats de ce travail ne font que confirmer les tendances observées ces dernières années.

Ainsi, sur l’intensification du travail, les sondés souhaitent une montée en puissance de la simplification de la prise de décision à l’hôpital. Avec plus de 50 heures de travail hebdomadaire pour la majorité d’entre eux, ils utilisent, dans leur pratique, la subsidiarité et sont plutôt focalisés sur la manière d’obtenir des résultats plutôt que sur le résultat lui-même. En termes de Qualité de Vie au Travail (QVT), nombreux sont ceux qui regrettent la lourdeur de la chaîne décisionnelle ou le manque de coordination pour simplifier la ligne hiérarchique. Ils sont enfin 67% à trouver un impact négatif de leur vie professionnelle sur leur vie privée.

Un niveau de rémunération à la hauteur des responsabilités qui sont les leurs

Les conditions de travail ne s’améliorent donc pas beaucoup semble-t-il, puisqu’ils sont encore 69% à manquer de reconnaissance, 51% d’autonomie et 84% à supporter des injonctions contradictoires et des difficultés de coordination avec les supérieurs hiérarchiques. Et si le revenu n’est, pour 84% des sondés, pas assez élevé par rapport au niveau de responsabilité qui est le leur, seulement 58% d’entre eux déclarent manquer de pouvoir d’achat, ce qui est révélateur de leur soif de reconnaissance et de leur implication. Ils sont d’ailleurs nombreux à regretter un déficit de formation, surtout sur les pratiques collaboratives (45%).

Ce sondage est conclu par une série de propositions sensées améliorer le quotidien des managers de Santé qui portent notamment sur l’amélioration des outils nupériques, sur la réduction des tâches administratives peu utiles, sur la réduction des temps de réunion, de reporting, de gestion de planning, sur la reconnaissance par la rémunération ou sur la réduction des turnover des personnels. Une demande émergeante fait son apparition semble-t-il dans cette enquête qui porte sur l’instauration de ratios d’encadrement dans les services de soins. Mais ce sujet mériterait un débat à lui tout seul...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@gpsante.fr
@bbenk34.


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus