Les cadres français face au management

jeudi 9 mars 2017, par Bruno Benque

La situation des cadres de santé face au management de leurs collaborateurs n’est pas très différente de celle que connaissent leurs collègues des autres secteurs d’activité. Le facteur humain et la conduite de projets font partie des actions plébiscitées alors que le manque de leviers de motivation de leur équipe fait partie des difficultés majeures rencontrées. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par Cadreo auprès de 630 cadres en entreprises.

La société Cadreo, qui réunit chaque mois 300 000 dirigeants et cadres expérimentés autour de son service emploi & carrière, a réalisé une enquête intitulée « Les cadres français face au management » réalisée auprès de 630 cadres tous secteurs confondus.

Le facteur humain et la conduite de projets comme facteurs de motivation

Dans cette étude, seulement la moitié des cadres interrogés déclarent manager des collaborateurs. Dans ce panel, 91% déclarent aimer manager, motivés par le facteur humain (76%), fait de mener des projets de A à Z (64%) ou les responsabilités supplémentaires que cela implique (41%). Parmi les pôles d’intérêt, on trouve également la possibilité de déléguer (43%) et à un degré moindre le statut social que cela offre (6%).
Mais s’il avaient le choix, ils déclarent à 29% souhaiter arrêter cette mission de management, à salaire égal. Pour 59% d’entre eux, elle prend en effet trop de temps dans leur agenda.

l’importance de l’expérience avant la prise de poste

Nombre de cadres de santé bénéficient de périodes de « faisant fonction » avant de prendre leur poste afin d’acquérir de l’expérience. Ce n’est pas le cas pour 21% des cadres interrogés dans cette étude, qui le sont depuis le début de leur carrière. Au total, ils sont 60% à l’avoir été avec moins de 6 ans d’expérience quand 13% ont dû attendre 10 ans au moins. Concernant le profil de leur équipe, 28% encadrent une équipe composée de 1 à 4 personnes, 25% de 5 à 9 collaborateurs et 39% managent une équipe comprise entre 11 et 49 personnes. Enfin, seulement 8% ont sous leur responsabilité plus de 50 collaborateurs.

Des difficultés pour trouver des leviers de motivation des collaborateurs

Quelles sont leurs difficultés au quotidien ? En premier lieu, on trouve le manque de leviers pour motiver leurs collaborateurs (64%), les principaux leviers de motivation à leur disposition étant la perspective d’évolution (60%), les sessions de team building (41%) et les avantages financiers (37%) ou en nature (11%). Ils regrettent, de plus, un manque d’accompagnement de l’entreprise (48%) et sont à 45% en désaccord global avec la politique managériale de leur entreprise, ce qui ne les empêche pas d’appliquer cette politique (73%) et à faire remonter leur opinion à leur supérieur ou au service RH (82%).
Parmi les autres points de difficultés, ils mentionent, nous l’avons vu, la chronophagie (25%), la difficulté à manager les différentes générations (22%) et le manque de formation (21%).

Cette étude Cadreo nous montre que la situation des cadres de santé est, d’après les retours de terrain que nous pouvons glaner ça et là, à peu près similaire à leurs collègues des autres secteurs. Reste que l’environnement hospitalier est tout de même assez morose, ce qui constitue sans doute un frein supplémentaire à leur qualité de vie au travail.

Bruno Benque
Rédacteur en chef cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus