Les cadres du CH d’Alençon se mettent en grève !

mardi 24 mai 2022, par Bruno Benque

Alors que la situation de l’hôpital n’est pas prête de s’améliorer à court terme et que l’exode des soignants devient problématique pour les managers, un collectif de cadres de santé d’Alençon entre en grève aujourd’hui. Ils demandent notamment que des mesures fortes soient prises pour la reconnaissance des missions de plus en plus nombreuses et complexes des cadres de santé, que les gardes soient mieux rémunérées ou qu’on leur redonne les moyens de mettre en œuvre un management équitable. Nous les soutenons dans ce combat.

L’hôpital va mal et les soignants sont en première ligne dans cette crise qui dure depuis plusieurs années.

Une succession d’événements qui ont eu raison de l’implication des soignants

Et ce n’est pas le discours de Frédéric Valletoux, Président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), à l’occasion de l’ouverture du dernier SANTEXPO qui va contredire cette tendance. Un enchaînement de petites - et de grandes - réformes du système hospitalier, ainsi que du système de Santé en général a eu raison de la motivation et de l’implication des personnels soignants. Démographie médicale en berne depuis une dizaine d’années, aboutissant à l’avènement de déserts médicaux, politique du tout hospitalier qui a favorisé l’engorgement des services d’urgences saturés par la « bobologie », optimisation à outrance des organisations hospitalières générant un malaise profond, une fatigue généralisée et une perte de sens pour la plupart des soignants, etc.

Forte pression sur les épaules de Madame Brigitte Bourguignon

Cette succession d’événements qui ont fait boule de neige nous a conduit à une situation où les services de soins ne peuvent plus faire face à la demande, mettent en danger la permanence des soins, et à un exode des forces vives du système hospitalier qui fait craindre le pire pour la période de congés annuels qui va bientôt débuter. Le constat est amer, les principaux intéressés sont à bout et la pression est forte sur les épaules de la nouvelle Ministre de la Santé et de la Prévention Brigitte Bourguignon. Comment va-t-elle aborder l’ensemble des problèmes qui se présentent à elle, alors que son prédécesseur Olivier Véran, accaparé pendant la seconde moitié du quinquennat par la crise sanitaire, a fait ce qu’il a pu, plutôt bien convenons-en.

Les cadres de santé d’Alençon entrent en grève aujourd’hui !

Mais le ras-le-bol est bien présent sur le terrain et ce 24 mai 2022, au Centre Hospitalier d’Alençon-Mamers (61), les managers, plus particulièrement les cadres de santé, par le biais d’un collectif, sont entrés en grève. Les revendications qui ont motivé cette action sont multiples. Il s’agit de stopper l’hémorragie de départs des personnels chargés d’encadrement, de reconnaitre les missions supplémentaires (écriture de procédures, revalorisation salariale et ou prise en compte tu temps effectué, etc.) auxquelles ils doivent faire face et d’améliorer les conditions de travail et l’ambiance de travail au sein des services de soins. Ils souhaitent recouvrer les moyens de mettre en œuvre un management équitable et de rétablir une communication efficace avec les Directions. Et ils demandent, comme tous les autres soignants, de valoriser les salaires et d’augmenter la rémunération des gardes de weekend et jours fériés pour l’ensemble des soignants.

Les cadres d’Alençon-Mamers espèrent, par cette action, être suivis par nombre de leurs collègues sur tout le territoire afin d’être entendus par la nouvelle Ministre notamment. L’Association nationale des cadres de santé (ANCIM) a été alertée et entend soutenir cette action. Nous souhaitons également, par cette annonce, leur apporter notre appui dans ce combat de longue haleine.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus