Le territoire, point d’encrage du management des risques

mardi 28 mai 2019, par Bruno Benque

Le management des risques sanitaires est très formalisé en Espagne. C’est le message qu’a souhaité faire passer Frédéric Fuz lors de son allocution à la Paris Healthcare Week. Il a vanté l’organisation régionale de ce système de Santé où la qualité fait l’objet d’une contractualisation des professionnels de Santé qui sont très impliqués dans ce processus.

L’Agora Management, organisé lors de la Paris Healthcare Week 2019, a tenu toutes ses promesses, tant pour la diversité des interventions qui y ont été données, que par la qualité des intervenants.

Un système de Santé basé sur les besoins régionaux

Nous souhaitions aujourd’hui mettre en lumière celle de Frédéric Fuz, Directeur du Département de gestion des risques chez Sham pour la Catalogne. Il a tout d’abord présenté le Système de santé espagnol, basé sur les régions. Les politiques sanitaires régionales sont décidées par un collège médical régional, puisque l’Espagne délègue les pouvoirs de Santé et d’éducation aux régions. « Le système de Santé espagnol est financé par l’impôt et la gouvernance y est décentralisée, a précisé Frédéric Fuz. Tout le monde est couvert et les soins sont en accès libres et fournis majoritairement par des structures publiques. » Mais les médecins obtiennent une rémunération représentant la moitié que ce que peuvent toucher leurs confrères français. Ils sont donc nombreux à exercer une activité privée en fin de journée, une fois qu’ils ont quitté l’hôpital.

Le système de Santé catalan est le premier de l’ère postfranquiste à avoir été mis en place, en 1981. Il est orienté à partir des besoins du territoire, sa base est donc le centre d’action primaire, c’est à dire les médecins de ville. Les ressources sont ensuite distribuées vers les spécialités médicales si le besoin est jugé pertinent.

Un processus de management des risques formalisé et contractualisé

Le Risk Management est très développé en Espagne. « Les acteurs de cette discipline ont pour mission de diminuer la sinistralité de la prise en charge des patients, poursuit-il. Ils réalisent donc des visites de terrain, afin d’évaluer le niveau de maturité de l’organisation. Ils ont recours pour cela à l’analyse de la data produite par l’établissement. Ils effectuent également des missions de consulting et de formation des professionnels de Santé afin de les sensibiliser à la gestion des risques. » Ce Risk Management est très centralisé dans les hôpitaux et les centres de soins primaires. Il fait l’objet d’orientations stratégiques formalisées et contractualisées.

Des médecins très impliqués

La sécurité patient dans les établissements de Santé espagnols est prise en charge par une Unité Fonctionnelle (UF) « Gestion des risques » dédiée. Les médecins y sont beaucoup impliqués puisqu’ils y consacrent 20% de leur temps. Les pratiques médicales sont ainsi formalisées, à toutes les étapes du parcours de soins, ce qui permet par exemple de prendre en charge en soins primaires des patients qui se seraient présentés aux urgences sans raison valable. « Ce système favorise l’humanisation des soins, avec une attention particulière portée au proche et à la famille du patient, précise Frédéric Fuz. Mais la maîtrise des risques se fait également à postériori, à partir de l’analyse des données de Santé régionales. »

Un projet de triage des patients en amont des urgences

Les médecins et les professionnels de Santé exercent leurs fonctions par contractualisation, ce qui est facteur de qualité, mais aussi de sentiment d’appartenance très fort au système. « En termes d’innovations, le système est assez avancé, a-t-il conclu. Les praticiens peuvent réaliser des consultations virtuelles avec un portail patients très actif. Nous travaillons d’ailleurs actuellement sur un triage des patients plus en amont, notamment à partir du patient virtuel, afin de réduire encore les passages inopinés aux urgences. Il faut dire que la digitalisation au sein du système de Santé espagnol est très ancienne et est très efficace : les établissements de Santé sont proches du zéro papier et les pratiques sont homogénéisées sur tout le territoire. »

La territorialisation de l’offre de soins est ainsi un support essentiel à la qualité par l’implication de tous les acteurs, une harmonisation des pratiques et des activités innovantes adaptées aux parcours des patients.

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Cadre de santé, trouvez votre futur poste en quelques clics

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus