Le Concours Risk Management a rendu son verdict

mercredi 24 juin 2020, par SHAM

Le Concours Risk Management a rendu son verdict le 19 juin 2020. Le Centre hospitalier de Guingamp, l’Institut Claudius Regaud - Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole et Réseau de Santé en Périnatalité d’Auvergne (RSPA) ont été les lauréats de ce concours qui récompense les initiatives innovantes en matière de gestion et de maîtrise des risques dans les établissements de Santé.

La mutuelle Sham récompense, chaque année depuis vingt ans, trois établissements français dans le cadre de son concours Risk Management.

Un concours qui récompense les initiatives innovantes de gestion des risques

Depuis 2018, il est ouvert à tous les établissements, structures et services, sociétaires ou non-sociétaires, ayant un projet d’amélioration de gestion et de prévention des risques, n’ayant pas encore été mis en place concrètement dans les établissements. L’engagement actif du personnel impliqué et sa capacité à être facilement mis en œuvre dans d’autres structures, que ce soit en France ou à l’étranger, font partie des principaux critères de sélection des projets soumis. Composé de collaborateurs et d’Administrateurs Sham, le Comité de Sélection du concours Risk Management, maintenu en France malgré la crise sanitaire traversée ces derniers mois, a retenu des projets novateurs.

Faille traceur, porté par les usagers

Dans la catégorie « Prise en charge patient / résident » le Prix est attribué au Centre Hospitalier de Guingamp pour son projet « Famille Traceur » qui valorise le rôle des proches d’un patient dans le cadre des prises en charge. Le Centre Hospitalier de Guingamp souhaite en effet développer une démarche visant à recueillir l’expérience de la famille et des proches des patients hospitalisés. Ce projet, porté par les usagers, et non par les professionnels de santé, repose sur le rôle clé du proche dans l’accompagnement du patient et apporte un regard complémentaire à celui du professionnel de santé de l’établissement.

« C’est une reconnaissance du choix de mettre le patient et ses proches au centre de leur réflexion dans le cadre du projet d’établissement grâce à la participation active des représentants des usagers. Prendre en compte l’expérience de la famille et des proches permet d’avoir un regard complémentaire de celui des patients et des professionnels et d’améliorer la prise en charge dans sa globalité », a déclaré Odile Dumand, Directrice Qualité, Gestion des Risques et Relations Usagers.

Bien accompagner les professionnels secondes victimes d’un événement indésirable majeur

Dans la catégorie « Ressources humaines – Qualité de vie au travail », le Prix est décerné à l’Institut Claudius Regaud - Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole pour son projet « Bien accompagner les professionnels secondes victimes d’un événement indésirable majeur. » Celui-ci permettra la mise en œuvre d’une cellule d’accompagnement destinée aux professionnels qui ont participé à la prise en charge d’un patient ayant subi un dommage, ces derniers étant considérés comme des secondes victimes. Ce sujet novateur, qui prend en compte le vécu du professionnel de terrain, est très peu traité en France contrairement à ce qui est pratiqué chez nos voisins italiens et espagnols.

Pour David Verger, Responsable qualité et sécurité des soins ICR, « Recevoir ce Prix de la part de Sham permet de reconnaître officiellement la problématique de la prise en charge des secondes victimes (les professionnels) en cas d’événement indésirable grave. C’est pour nous un formidable intérêt qui va permettre, nous l’espérons, de déployer des ressources numériques, de la formation, et le partage d’une organisation, au bénéfice de tous les établissements de santé français ».

Deux outils d’aide à la décision pour sécuriser la surveillance et l’accouchement

Enfin, le Prix « Digital et nouveaux risques » est remis au Réseau de Santé en Périnatalité d’Auvergne (RSPA) pour son projet « Opti’soins en secteur de naissance. » Ce projet porte un fort enjeu assurantiel et propose la mise en place de deux outils d’aide à la décision afin de sécuriser la surveillance et la prise en charge de l’accouchement via une optimisation de l’interprétation de différents facteurs. Son objectif : réduire les mauvaises issues néonatales et sécuriser la naissance. Valorisant les équipes et leur fonctionnement, ce projet s’appuie sur l’amélioration et l’optimisation de l’outil informatique utilisé dans la phase d’accouchement.

« Cette amélioration des pratiques professionnelles a débuté depuis plusieurs années et doit se poursuivre par l’élaboration d’outils d’aide à la décision, via le dossier informatisé en périnatalité et des applications pour téléphones mobiles, pour les professionnels du secteur des naissances. La mise au point de ces outils se fait en partenariat avec d’autres associations impliquées dans l’amélioration de la qualité de la prise en charge des parturientes et des nouveau-nés comme L’Audipog, a déclaré Françoise Venditelli, présidente du RSPA.

Les lauréats, dévoilés au cours de l’Assemblée Générale Annuelle Sham du 19 juin 2020 qui s’est tenue en visioconférence, recevront chacun la somme de 6 000 €. Ils bénéficieront d’un accompagnement pendant 3 jours pour mettre en place leur projet. Les Prix seront remis aux lauréats en mains propres à l’occasion du salon SantExpo qui se tiendra à Paris du 7 au 9 octobre prochains.

SHAM


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus