L’intelligence émotionnelle, attribut d’un manager performant

jeudi 24 juin 2021, par Bruno Benque

Les attributs d’un bon manager cadrent habituellement avec la rigueur, l’organisation, l’autorité ou la vertu. Betty Bangou-Adams, dans un texte qu’elle publie sur la plateforme de l’AMHG, ajoute à ces qualité l’intelligence émotionnelle. Pour elle, cette notion renvoie à la conscience de soi et à la confiance en soi, pour une relation interpersonnelle envers ses collaborateurs plus apaisée et une ambiance favorisant la performance collective.

L’Association des Managers Hospitaliers de Guadeloupe a publié sur son site internet, le 15 juin 2021, un article de Betty Bangou-Adams, Psychologue Clinicienne et Expert de Justice en Guadeloupe, sur le thème de l’intelligence émotionnelle dans le management.

Alors qu’elles n’ont pas bonne réputation dans le contexte professionnel, elle y annonce en préambule que les émotions sont aujourd’hui reconnues scientifiquement comme « intimement liées à la réflexion et à la prise de décision » et font partie des qualités que doivent développer les managers modernes. Car en effet, l’être humain se caractérise par sa raison et son cœur, la première ayant un « besoin incontestable de tout expliquer, or il y a des choses qui se passent de démonstration, et seul le cœur peut les saisir ». Elle cite, pour étayer ses propos, le psychologue américain Daniel Goleman qui déclare dans sa théorie sur l’intelligence émotionnelle, que « rien ne sert d’avoir un cerveau brillant et un quotient intellectuel (QI) élevé si nous ne comprenons rien à l’empathie, si nous ne pouvons pas lire les émotions et celles des autres, si nous sommes étrangers à notre propre cœur. »

C’est ainsi que le manager qui développe l’empathie, la bienveillance et l’écoute devient un manager « Alpha ». Tiens, qui c’est celui-là ? C’est celui qui, justement, selon Daniel Goleman, fait appel à son bon sens et sollicite son intelligence émotionnelle pour établir un contrat moral avec son collaborateur pour « une relation apaisée, basée sur la compréhension mutuelle ». Betty Bangou-Adams s’interroge alors sur les moyens de « mettre son intelligence émotionnelle au service de la performance ». Après un bref rappel historique, elle décrit les différentes dimensions spécifique de l’intelligence émotionnelle, ses caractéristiques évolutives tout au long de la vie et les avantages qu’elle peut apporter en termes de prise de décisions ou de qualité des relations interpersonnelles.

« Une bonne intelligence émotionnelle facilite l’empathie, l’adaptabilité, la communication, la collaboration, la cohésion, la motivation, la bonne ambiance et l’efficacité », dit-elle. Elle favorise donc la performance collaborative et renforce les attributs de leader du manager.

Mais, pour plus de performance, ce dernier doit " accompagner ses collaborateurs au développement de leur intelligence émotionnelle, (...) être proche de ses compagnons de route pour évaluer leurs compétences et leur proposer du sur-mesure. Cela passe notamment par un décodage et une identification des émotions de ses collaborateurs, par une assistance pour qu’ils reconnaissent, comprennent, régulent leurs émotions et par une anticipation des réactions émotionnelles de ses collaborateurs, voire un accompagnement individualisé.

Betty Bangou-Adams évoque enfin le contexte de pandémie de COVID et des changements d’habitudes et d’organisations qu’elle a engendrés, révélant des attributs de flexibilité, d’adaptabilité et de créativité chez les soignants en particulier. Elle rappelle que ces quelques notions sont parfaitement adaptées au concept d’intelligence émotionnelle. Il nous suffit donc, finalement, de surfer sur cette vague pour devenir tous des managers leaders et animés par la performance...

Lire le texte de Betty Bangou-Adams dans son intégralité ICI

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34.


Partager cet article

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus