L’hôpital magnétique ne connait pas le burn-out !

mardi 24 septembre 2019, par Bruno Benque

À l’occasion des 33èmes Rencontres des cadres d’imagerie du Grand Sud, deux sujets aux trajectoires liées ont été abordés, le stress professionnel et la qualité de vie au travail. Si l’oratrice traitant du stress s’est attardée sur les raisons et les caractéristiques d’apparition de ce syndrome, le second a, quant a lui, évoqué le concept d’hôpital magnétique favorisant l’attractivité des personnels paramédicaux.

Le stress en milieu professionnel et la qualité de vie au travail (QVT) sont intimement liés, tant le premier réduit considérablement la seconde.

Burn-out et QVT, les sujets récurrents du moment

Ces thématiques, qui reviennent fréquemment dans les discussions depuis quelques années, ont toutes deux fait l’objet de présentations lors des 33èmes Rencontres des cadres d’imagerie médicale du Grand Sud, qui se sont tenues les 19 et 20 septembre 2019 à l’Institut des métiers de la Santé de Pessac (33). À l’occasion de cet événement, Catherine Esnard, Maître de conférences, HDR en psychologie sociale et du travail à l’Université de Poitiers et Mathieu Sibe, Maître de conférences en Sciences de gestion à l’ISPED de Bordeaux, se sont présentés au pupitre pour évoquer, respectivement, comment « Penser ou panser le stress professionnel » et la « QVT comme levier de fidélisation du personnel pour le cadre ».

Le bon et le mauvais stress

Le stress peut tout d’abord, selon Catherine Esnard, agir comme un stimulant, s’il n’est pas trop envahissant. On parle alors de « bon stress », qui fait partie du métier et qui ne prend pas la tête de ceux qui le connaissent. Mais dans la plupart des cas, le stress professionnel a un impact négatif, sous l’effet, soit de conditions de travail délétères ou d’un environnement personnel perturbateur. Un stress aigu peut survenir alors, souvent post-traumatique, qui peut devenir chronique et se transformer en burn-out. Parmi les modèles cités, l’élasticité des métaux, le burn-out représentant une rupture après une phase de distorsion, ou le processus d’alerte - résistance - épuisement caractéristique d’un stress post-traumatique.

Deux types de prévention du stress au travail

L’oratrice a évoqué l’équilibre entre les contraintes et les ressources - reconnaissance, lien social - qui se rompt et a identifié deux niveaux fréquents de stress : le stress chronique, qui est une crise des relations au travail, et le burn-out, qui fait appel à une forme psychpathologique spécifique de crise des relations avec son métier. Elle a ensuite décrit deux types de prévention, l’une au niveau de l’organisation, l’autre au niveau de l’individu qui peut être pris en charge par le cadre. Elle a ajouté pour conclure que le stress professionnel est une pathologie du collectif pour laquelle la prévention est centrée sur l’individu.

L’hôpital magnétique, une référence pour la QVT

Mais une des solutions pour prévenir le burn-out est bien de créer de la QVT, qui est également un des critères d’attractivité des personnels hospitaliers. Pour étayer son propos, Mathieu Sibe a évoqué le concept d’hôpital magnétique - ou hôpital aimant - qui a vu le jour dans les années 80 aux États-Unis. La question de base de cette philosophie n’est pas de se demander pourquoi les agents partent, mais pourquoi ils ont envie de rester. Des études ont été dédiées aux contextes organisationnels susceptibles de créer un environnement où il fait bon travailler, dont l’une des plus célèbres de McClure & al. en 1983. Un label de certification « magnet hospital » a même été créé en 1990, attribué à 500 établissements en 2018.

Les critères de qualité de ces structures sont bien connues, maintenant. On y trouve une culture patient, une force managériale, du soutien à la formation, un leadership transformationnel, de l’empowerment, un climat collégial entre médicaux et paramédicaux ou une gestion des effectifs pertinente. Rappelons que Mathieu Sibe participe, par ses recherches, à la valorisation scientifique des outils de mesure du climat organisationnel des unités de soins (COMET) ou de la satisfaction des personnels hospitaliers (SATJOB). Un vrai travail à temps plein, assurément...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus